Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Sur l’île, préserver la ressource en eau, c’est l’affaire de tous

Publié le 25/10/2018 • Par Stéphanie Stoll • dans : France, Innovations et Territoires

Ici, l’eau potable vaut de l’or ! La pérennisation de cette ressource passe par la pédagogie à destination des îliens et des visiteurs.
Ici, l’eau potable vaut de l’or ! La pérennisation de cette ressource passe par la pédagogie à destination des îliens et des visiteurs. D.R.
Les tensions sur la ressource en eau sont une réalité sur plusieurs îles, dont Houat. Le changement climatique annonce une extension au continent de cette problématique. Les habitants des territoires insulaires doivent tenir compte de contraintes liées à l’urbanisme, tandis que les touristes sont invités à adapter leurs comportements.Accompagnées par l’association Les îles du Ponant et soutenues financièrement par l’agence de l’eau Loire Bretagne, les îles testent et mettent au point diverses solutions.

 On manque parfois d’eau en Bretagne, sur les petites îles dont les réseaux d’eau ne sont pas reliés au continent. C’est ce qu’a montré une étude européenne sur la gestion de l’eau menée dans huit territoires insulaires. A Belle-Ile-en-Mer, notamment, les îliens se souviennent que la pénurie d’eau en 2005 avait obligé le délégataire (le groupe Saur) à faire un ravitaillement par bateau et à mettre en place une usine temporaire de dessalement. Ils savent aussi que ladite usine, qui a fonctionné quatre ans dans les années 70, n’était pas fiable et coûtait trop cher.

L’île d’Houat est aussi, de ce point de vue, un territoire sensible. Ses capacités de recharge sont limitées et sa densité de population est importante, surtout l’été. Or, « pour vivre et travailler sur une île, il faut de l’eau ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sur l’île, préserver la ressource en eau, c’est l’affaire de tous

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement