Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Climat

Climat : le GIEC met-il la barre trop haut avec son scénario à 1,5°C ?

Publié le 12/10/2018 • Par Arnaud Garrigues • dans : actus experts technique, Dossiers d'actualité, France

climat
CC0 Creative Commons
Quelques jours après la publication du rapport du Giec, le bruit médiatique est déjà retombé. Pourtant, les enjeux concernant le réchauffement climatique ne vont aller que crescendo. L’audition au Sénat de l’une des spécialistes françaises du climat et membre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), ce mercredi 10 octobre, a permis de confronter les parlementaires aux résultats de ce nouveau rapport. Une confrontation très instructive.
EN PARTENARIAT AVEC sponsor du dossier Climat : le GIEC met-il la barre trop haut avec son scénario à 1,5°C ?

« Chaque demi-degré compte quand il s’agit des impacts du changement  climatique », a expliqué la paléoclimatologue Valérie Masson-Delmotte aux sénateurs, mercredi 10 octobre, lors de son audition par la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable. Et c’est là le principal message du dernier rapport du GIEC (en anglais), qui vise à comparer deux scénarios d’évolution climatique, à +1,5°C et à +2°C.

Pourquoi avoir retenu ces deux chiffres ? Parce que l’Accord de Paris, validé lors de la COP21 de 2015, appelle les Etats à s’engager pour limiter le réchauffement climatique en dessous de +2°C (par rapport aux niveaux préindustriels), tout en les invitant à essayer de viser une hausse +1,5°C, comme le demandent les pays les plus vulnérables.

Un demi-degré, ça change tout

Les conséquences de ces deux scénarios d’évolution ont donc été analysées par les experts du Giec. Et le résultat est édifiant :

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article fait partie du Dossier

Climat : Pourquoi les experts défendent un rôle accru des collectivités locales

Sommaire du dossier

  1. A quelles conditions la COP 21 sera-t-elle un succès ?
  2. Stuttgart, Manchester : deux exemples de villes « zéro carbone » à méditer
  3. COP 21 : L’accord international est signé, le travail de terrain continue
  4. Climat : le GIEC met-il la barre trop haut avec son scénario à 1,5°C ?
  5. Climat : l’appel des maires pour un accord plus ambitieux
  6. « Les maires peuvent sauver le monde, laissons-les faire »
  7. « Une organisation mondiale des villes devrait siéger à la Cop21 »
  8. Climat : « Toutes les régions de France seront touchées, les mesures d’adaptation doivent être localisées »
  9. Climat : un train d’avance pour le pays ch’ti
  10. Climat : « Les collectivités du Sud ont beaucoup à nous apprendre »
  11. « Les collectivités locales sont les premières prises à la gorge par le changement climatique »
  12. « Plus vite les collectivités se saisiront de la loi, plus vite nous verrons les outils à améliorer »
  13. « Les collectivités doivent faire encore plus de bruit sur la COP21 » – Matthieu Orphelin, porte-parole de la Fondation Nicolas Hulot
  14. Il faut « anticiper les changements climatiques à l’échelle régionale » selon le climatologue Hervé Le Treut
  15. « Il faut que le pouvoir énergétique soit décentralisé », Claire Roumet, directrice générale d’Energy Cities
  16. Marie-Monique Robin : « L’autonomie alimentaire et énergétique sera facteur de résilience »
  17. Climat : le chemin accompli, de Copenhague à Paris
  18. « L’adaptation au changement climatique implique d’inventer de nouvelles formes de management public »
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Climat : le GIEC met-il la barre trop haut avec son scénario à 1,5°C ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement