Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

78e congrès du SNDGCT

DG des collectivités : des promesses… et des doutes

Publié le 11/10/2018 • Par Bénédicte Rallu Jean-Marc Joannès • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

Emilie Chalas 78e Congrès SNDGCT Nantes Octobre 2018
JMJ
Invitée d’honneur du 78e congrès des directeurs généraux des collectivités à Nantes, la députée LREM Emilie Chalas a assuré vouloir défendre la Territoriale dans les futurs débats parlementaires sur la fonction publique. Applaudissements garantis.

 

Issue de la Territoriale, la députée de l’Isère Emilie Chalas (LREM) se disait ravie d’être parmi « ses pairs » aux 78e congrès des DG à Nantes, ce jeudi 11 octobre. L’ancienne DGS de la ville de Moirans (8 000 habitants et 140 ETP à l’époque) était l’invitée d’honneur du syndicat national. Une marque de « reconnaissance » de la part du SNDGCT envers le travail de la parlementaire. En juillet dernier, Emilie Chalas avait en effet porté le fameux amendement encadrant l’ouverture des emplois fonctionnels aux contractuels en fixant un seuil plancher à 40000 habitants.

Porte d’entrée de la Territoriale

« Je suis la seule porte d’entrée de la Territoriale à l’Assemblée nationale » a-t-elle assumé devant les 550 congressistes. Peu de députés s’intéressent en effet au sujet.

Pourtant la députée de l’Isère ne ménage pas sa peine pour évangéliser : elle a par exemple créé le groupe fonction publique au Palais Bourbon qui réunit 23 membres de la majorité. Rapporteure pour avis sur le projet de loi finances  en 2017 et 2018 sur les sujets de fonction publique, elle utilise ces moyens de communication pour faire passer des idées plus politiques. Cette année, elle évoquera dans son rapport les questions de management.

Impacts du futur projet de loi

Mais c’est bien sur 2019 que les échanges se sont focalisés. L’année prochaine sera discuté le projet de loi devant réformer la fonction publique. La Territoriale en sera impactée. L’élargissement aux contractuels des emplois fonctionnels (censuré cet été par le Conseil constitutionnel) reviendra sur le tapis.

Il y sera aussi question des 1607 heures de travail annuel, de rémunération au mérite, mais aussi d’une réinterrogation du fonctionnement du CNFPT et des centres de gestion. Une mission parlementaire vient d’être constituée sur ce dernier sujet.

Vers une réflexion sur le statut des DG ?

Des sujets de fond aux enjeux lourds pour la fonction publique territoriale. Emilie Chalas compte peser dans le débat, en y portant son regard d’ancienne territoriale, aujourd’hui en disponibilité (elle y a travaillé pendant 15 ans). Avec un « préalable : on ne fait pas contre les gens, on ne fait pas en méprisant les gens. Ce préalable, c’est non seulement de sortir mais aussi de lutter contre le fonctionnaire bashing ».

Dans le cadre de son travail sur la fonction publique, la députée LREM va multiplier les auditions dans les prochaines semaines. Elle a d’ores et déjà accueilli favorablement la suggestion de quelques congressistes de réfléchir à la définition des missions des directeurs généraux des collectivités (une revendication qui a traversé les 70 ans du SNDGCT).

Mission d’acculturation

Son intervention a été chaudement applaudie, en particulier par le président du syndicat, Stéphane Pintre : « Depuis 12 ans que je suis président, je n’avais jamais vu un tel groupe sur la fonction publique à l’Assemblée nationale », a-t-il salué avant de remercier chaleureusement la députée de sa présence et des éclairages apportés sur son travail.

Parmi les congressistes, les réactions sont aussi plutôt positives… mais parfois  aussi circonspectes. Hélène Guillet (DGS de Vertou, Loire-Atlantique) relève  des propos d’écoute  et d’attention. Mais  modère aussitôt : « dire qu’elle sera la voix de la Territoriale au Parlement, c’est bien… mais une voix suffira-t-elle ? D’autant qu’Olivier Dussopt semble très déterminé ». Selon Laurence Chenkier ( DAF du SDMIS 69) : «  Ce qui est presque «  touchant » et courageux,  c’est que cette députée «  En marche », très emblématique,  se sente investie d’une mission d’acculturation de ses collègues  au monde de la Territoriale » .

Ce que retient Adeline Fayel (DGA Rodez Agglomération) : c’est d’avoir la vision politique d’une femme, ancienne DGS femme : «    On sent l’envie de porter certaines évolutions. Mais je crains que, dans le contexte actuel, elle ne soit pas entendue ». Plus critique, Yannick Bassier  (DGS de la commune de Bassussary, Pyrénées Atlantiques) regrette justement un discours qu’il qualifie de politique  : «  Elle n’est pas allée au bout de sa démonstration, et avec des réponses générales… « politiques ». Toujours est-il que le SNDGCT semble bel et bien trouvé un relais qui pourrait s’avérer essentiel lors des prochains débats.

Président réélu, nouveau bureau exécutif au SNDGCT

Réélu le 15 septembre président du syndicat des DG des collectivités, Stéphane Pintre, DGS d’Antibes (Alpes-Maritimes), a présenté lors du 78e congrès à Nantes un nouveau bureau exécutif. Sur 17 membres, 7 femmes. Patrice Girot, DGS de Plaine Vallée (Val d’Oise) devient premier vice-président.

  • Président national : Stéphane Pintre
  • Premier vice-président : Patrice Girot
  • Vice-présidente « Vie du syndicat » : Florence Baco-Ambrass
  • Vice-président « Partenariats » : Jacky Benhamou
  • Vice-présidente « Relations institutionnelles » : Laurence Chenkier
  • Vice-présidente « Finances et fiscalité locales – Evaluation des politiques publiques » : Françoise Clech Del Tedesco
  • Vice-présidente « Coopérations professionnelles » : Hélène Guillet
  • Vice-président « Fonction de direction générale et management » : Emmanuel  Gros
  • Vice-présidente « Organisation territoriale » Elodie Kuchcinski-Dupuich
  • Vice-président « Mutations de l’action publique » : Christophe Lefort
  • Vice-président « Manifestions professionnelles » : Patrick Remy
  • Vice-président « Relations européennes et internationales » Christophe Verger
  • Secrétaire général national : Frédéric de Koninck
  • Secrétaire générale nationale adjointe : Nathalie Bénard
  • Trésorier national : Gilles Raynard
  • Trésorier national adjoint : Gérard Colin
  • Conseillère spéciale du président : Nathalie Hugon.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

DG des collectivités : des promesses… et des doutes

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement