Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget 2011

Charleville-Mézières se serre la ceinture

Publié le 08/03/2011 • Par Frédéric Marais • dans : Actualité Club finances, Régions

Entre reports de projets d’investissement et réduction des dépenses de fonctionnement, la préfecture ardennaise joue la carte de la prudence.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le budget primitif 2011 voté par la commune de Charleville-Mézières le 16 février 2011 s’élève à 94,04 millions d’euros, qui se ventilent entre 74,37 millions d’euros pour la section de fonctionnement et 19,67 millions d’euros pour la section d’investissement.

La maire carolomacérienne, Claudine Ledoux, a rappelé que ce budget s’inscrivait dans un contexte défavorable pour la ville : désengagement de l’Etat (2 millions d’euros de plus à la charge de la commune depuis 2005 entre baisses des recettes et charges nouvelles), retrait partiel du partenaire habituel qu’est le conseil général, désindustrialisation du département…

Gel des projets de la nouvelle Maison de la culture et des loisirs et de rénovation du Musée Rimbaud

Pour faire face à toutes ces contraintes, la première ville ardennaise prévoit d’augmenter légèrement ses taux d’imposition, en hausse de 0,4 %, mais a surtout fait le choix de reporter certains investissements.
Les projets de nouvelle Maison de la culture et des loisirs et de rénovation du Musée Rimbaud sont pour l’instant gelés. Conséquence, l’emprunt passera de 10 millions d’euros l’an passé à 6 millions d’euros cette année.
Parmi les chantiers maintenus, citons la poursuite des travaux de rénovation urbaine et la mise en valeur des remparts de Mézières.

Charleville procédera aussi à quelques coupes dans son budget de fonctionnement, avec une baisse globale des dépenses de 0,62 %.
Un résultat obtenu en partie grâce à la mutualisation des services avec la communauté d’agglomération Cœur d’Ardenne.

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Charleville-Mézières se serre la ceinture

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement