Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Stratégie pauvreté : interrogations sur le plan de formation des professionnels de la petite enfance

Enfance

Stratégie pauvreté : interrogations sur le plan de formation des professionnels de la petite enfance

Publié le 09/10/2018 • Par Michèle Foin • dans : France

Nourrice jouant avec enfant
Phovoir
Si l’annonce d’un vaste plan de formation continue des professionnels de la petite enfance, dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté, réjouit les acteurs du secteur, son contenu et sa mise en œuvre les inquiètent.

La stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté prévoit un vaste plan de formation continue pour 600 000 professionnels de la petite enfance. Il s’agit de « favoriser le développement de l’enfant et l’apprentissage du langage avant l’entrée à l’école maternelle », a annoncé le président de la République, le 13 septembre 2018. Il doit être articulé avec les formations destinées aux enseignants du premier degré, issues des assises de la maternelle. Ce plan s’inscrira dans le cadre d’un référentiel pédagogique de la petite enfance, « élaboré sous l’égide du Haut conseil de la famille de l’enfance et de l’âge (HCFEA) ».

Quid des remplacements ?

Pour l’instant, rien de concret n’a encore émergé sur la mise en œuvre de ce plan de formation. Elisabeth Laithier, présidente de la commission petite enfance de l’Association des maires de France (AMF), se réjouit de l’annonce, mais aimerait en savoir plus : « Je dis oui à ce plan de formation. Accueillir un enfant en crèche, c’est l’éveiller, et cela nécessite de la formation. Mais comment va-t-il être mis en place ? A quel type de personnel cela va-t-il s’adresser ? On n’en sait rien ! Si je prends l’exemple des assistantes ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Stratégie pauvreté : interrogations sur le plan de formation des professionnels de la petite enfance

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement