Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

fiscalité locale

Refondre l’imposition pour la rendre plus favorable à l’environnement

Publié le 11/10/2018 • Par Fabienne Nedey • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

AdobeStock_194731587_Monthira
Monthira / Adobe Stock
Le contexte politique est très défavorable. Mais réformer la fiscalité nationale et locale est nécessaire pour sortir de l’impasse.

Cet article fait partie du dossier

Alerte rouge sur la fiscalité verte

La fiscalité écologique « à la française » est prise dans une nasse. Elle est soumise à une série de carcans et d’injonctions contradictoires qui la rendent timorée : raisonnement par « retouches » successives à pression fiscale égale, épouvantail de la « fiscalité punitive », peur de pénaliser l’économie productive… Quand ce n’est pas le cas, alors, elle est dévoyée dans ses principes, du fait des convoitises pesant sur les ressources dégagées.

« Il est frappant de constater que l’Etat limite les prélèvements massivement affectés à l’investissement dans les territoires (les redevances des agences de l’eau…), quand, dans le même temps, il renforce ceux dont les recettes abondent principalement ses caisses, comme la TGAP déchets ou la contribution climat-énergie », observe Nicolas Garnier ...

Article réservé aux abonnés Gazette & Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article fait partie du Dossier

Alerte rouge sur la fiscalité verte

Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Refondre l’imposition pour la rendre plus favorable à l’environnement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement