Restauration collective

Le bio et les exigences de durabilité progressent dans les cantines

| Mis à jour le 09/10/2018
Par • Club : Club Techni.Cités

momes-de-terre

Alors que les parents plébiscitent la nourriture « bio » à la cantine et que la loi en impose 20 % d'ici 2022, la durabilité et la qualité des repas ne vont pas systématiquement avec ces trois lettres.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

Cantines scolaires : une question de (bon) goût

La loi agriculture et alimentation vient d’être votée ce mardi 2 octobre à l’Assemblée nationale. Elle inscrit dans la loi le fait de proposer 20% de bio dans la restauration collective d’ici 2022. Au-delà, c’est 50% de la valeur d’achat des denrées qui devront être « durables », c’est-à-dire présenter des critères de qualité, de provenance locale, issues du commerce équitable ou d’une exploitation étant en conversion vers le bio, ou encore dans une démarche de haute valeur environnementale.

Les 20% de bio peuvent paraître modestes, par rapport à l’attente des ONG environnementales, des parents ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Dossier
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP