logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/585079/ascenseur-des-le-3e-etage-un-cadeau-aux-personnes-handicapees-qui-ne-compense-pas-la-loi-elan/

ACCESSIBILITÉ
Ascenseur dès le 3e étage : un cadeau aux personnes handicapées qui ne compense pas la loi Elan
Catherine Maisonneuve | Actu expert santé social | France | Publié le 05/10/2018

L'obligation d'un ascenseur dans le neuf s'appliquera à partir du 3e étage, mais l'annonce tardive du gouvernement n'apaise pas la colère des personnes handicapées et risque de hérisser le secteur de la construction.

Le bruit avait couru en juin, mais cette fois c’est officiel : les ascenseurs seront obligatoires à R+3 dans les logements collectifs neufs, c’est-à-dire à partir du 3e étage. Le Premier ministre l’a annoncé le 26 septembre « par voie réglementaire, dans les mois qui viennent », lors d’un déplacement dans la résidence intergénérationnelle Les Closbilles de Cergy (95) en compagnie de Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées et de Julien Denormandie, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires.

Depuis près de 40 ans, l’ascenseur n’est obligatoire qu’à partir du 4e étage, ce qui, dans le logement social, a un peu partout étalonné le remplacement des tours et des barres des années 60, équipées d’ascenseurs, par des ...

POUR ALLER PLUS LOIN