Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transport aérien

Un coup de pouce de 15 M€ pour les lignes aériennes d’aménagement du territoire

Publié le 04/10/2018 • Par Nathalie Arensonas • dans : France

Agent de piste
Phovoir
Alors que les conclusions des Assises du transport aérien se font attendre, la ministre des Transports a annoncé mercredi 3 octobre un budget supplémentaire de 15 millions d’euros pour les lignes d’aménagement du territoire. Elisabeth Borne invite par ailleurs les régions à exercer leur compétence aéroportuaire comme le leur permet la loi Notre.

Les régions veulent peser dans le débat sur la gouvernance des aéroports régionaux ? Qu’elles expérimentent la compétence aéroportuaire permise par la loi Notre de 2014, leur a répondu en substance Elisabeth Borne lors du colloque « Aéroports et territoires », organisé le 3 octobre dans le cadre des Assises du transport aérien. Elle s’est aussi engagée à réserver aux aéroports régionaux des enveloppes de droits de trafic pour leurs dessertes.

Lancées en mars 2018, les conclusions des Assises tardent à venir. Et l’issue des travaux du gouvernement sur les sujets épineux (taxe de solidarité sur les billets d’avion, redevances aéroportuaires, partage des coûts de sûreté…) qui creusent le déficit des compagnies françaises malgré la hausse du trafic aérien, reste incertaine. Le 3 octobre, c’est sur un sujet qui fâche moins, les liaisons aériennes d’aménagement du territoire, que la ministre s’est exprimée.

Une ministre populaire

Visiblement à l’aise devant un public d’élus régionaux auprès desquels elle bénéficie d’une cote de popularité réaffirmée lors de la fronde marseillaise fin septembre, E. Borne a annoncé une rallonge de 15 millions d’euros du budget de l’Etat dédié aux liaisons aériennes d’aménagement du territoire, dès 2019. Quatre fois plus que le budget 2018 qui s’élève à 5 millions d’euros.

« Cet effort de l’Etat implique que les collectivités fassent connaître leurs priorités (…) dans les prochaines semaines. De son côté, la DGAC communiquera les projets de lignes de désenclavement où l’Etat pourra apporter son soutien pour la période 2019-2022 », a indiqué la ministre. « Des lignes de désenclavement qui contribuent à l’équilibre sur des territoires dépourvus de train ou d’autoroute », a complété de son côté Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires.

Trop ou trop peu d’aéroports ?

Exit le débat sur le trop plein d’aéroports en France. Elisabeth Borne avait précédé son collègue du gouvernement sur cette polémique : « Il faut éviter une approche comptable de la question, et s’interroger plutôt sur la vocation des aéroports (touristique, développement économique, désenclavement) et leur complémentarité avec les autres modes de transport ».

Autrement dit,  le critère exclusif du marché « ne doit pas être l’élément à partir duquel on renonce à desservir un territoire », estime Gérard Lahellec, vice-président transports de la région Bretagne prenant l’exemple de l’aéroport de Dinard fortement lié à l’activité de Sabena Technics, équipementier aéronautique qui emploie 550 salariés.

Dans un rapport de janvier 2017 sur le maillage des aéroports en France, le Commissariat général à l’égalité du territoire montrait la progression constante depuis plusieurs années de la part des aéroports régionaux dans le trafic national. Des chiffres mis sur la table lors des Assises pour repenser le rôle et la place des aéroports – y compris les petits – dans le désenclavement des territoires.

Simplifier les règles européennes sur les aides d’Etat

Autre cadeau dans la besace de la ministre, le 3 octobre : le maintien de la péréquation de la taxe d’aéroport, qui permet d’apporter un ballon d’oxygène aux aéroports de faible trafic. Elle a aussi appelé à la simplification des règles administratives européennes sur les aides d’Etat pour couvrir les déficits d’exploitation des aéroports dont le trafic est de moins de 200 000 passagers par an et « éviter le long processus des notifications préalables à la Commission européenne ».

A l’exemple de la Nouvelle-Aquitaine ou de l’Occitanie, un certain nombre de régions vont expérimenter leur compétence pour optimiser le maillage de leurs aéroports. « Soit la région est pilote sans le département et l’agglomération, soit on trouve un accord avec un chef de file », avance Alain Rousset, responsable du thème « Performance au service des territoires » des Assises.

En pleine privatisation d’Aéroports de Paris (ADP) avec le projet de loi Pacte en cours de discussion, le patron de la Nouvelle-Aquitaine, farouchement opposé à la privatisation des aéroports, appelle à « un vrai partenariat territorial. Quinze à vingt millions d’euros pour prendre le relais de l’Etat ne sont pas des budgets inatteignables pour les régions. Pour peu que dans la préparation des futurs contrats de plan, il y ait une réflexion sur la cohérence fer, route et air », estime l’élu régional.« Si ADP gère vraiment un hub national, alors sa privatisation devrait être concertée avec les régions », tance l’ex-président de Régions de France.

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Un coup de pouce de 15 M€ pour les lignes aériennes d’aménagement du territoire

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement