Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[ENTRETIEN] Mineurs non accompagnés

MNA : « La recherche de l’âge osseux, cela ne vaut pas tripette »

Publié le 12/10/2018 • Par Brigitte Menguy Prisca Borrel • dans : Actu expert santé social, France

andrŽ deseur
patricia Marais
Alors que la Cour de cassation a rendu une décision importante, le 3 octobre, sur les tests osseux, André Deseur, vice-président du Conseil national de l'ordre des médecins, questionne l'utilité de ces examens médicaux censés déterminer l’âge des mineurs non accompagnés, afin qu’ils puissent bénéficier, ou non, de l’ASE délivrée par les conseils départementaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

André Deseur, médecin de Seine-et-Marne, est chargé de la problématique des tests osseux au sein de l’Ordre des médecins. Ces examens médicaux sont censés permettre de déterminer l’âge des mineurs non accompagnés, afin qu’ils puissent bénéficier, ou non, de l’ASE délivrée par les conseils départementaux. Ces tests s’effectuent, au moindre doute, sur réquisition du procureur. Mais si ces radiographies sont les seuls outils proposés, leur fiabilité est contestée par l’ensemble de la communauté médicale. Dans cette cacophonie générale, le docteur Deseur appelle les différentes parties à prendre quelques précautions.

Quels éléments doivent alerter les éducateurs mandatés par l’ASE pour éviter les tests osseux systématiques ?

Pour rechercher l’âge d’un mineur isolé étranger, le seul élément ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

MNA : « La recherche de l’âge osseux, cela ne vaut pas tripette »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement