Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transition énergétique

Le gouvernement compte-t-il développer les stations hydrogènes ?

Publié le 02/10/2018 • Par Gabriel Zignani • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles

Réponse du ministère de Transports : L’hydrogène a un rôle à jouer dans la transition énergétique, à condition de savoir le produire à partir d’énergies renouvelables, par exemple via électrolyse. Plusieurs usages peuvent ainsi être ciblés :

  • tout d’abord, la décarbonation de l’hydrogène industriel, l’industrie étant aujourd’hui le principal secteur utilisateur d’hydrogène, issu très majoritairement à ce stade du vaporéformage du méthane d’origine fossile ;
  • ensuite, l’hydrogène offre des perspectives à long terme pour le stockage massif et surtout inter saisonnier de l’électricité. Cela s’avère déjà utile dans des systèmes isolés et pourrait devenir précieux pour l’insertion d’une forte proposition d’énergies renouvelables variables dans des systèmes plus vastes comme en métropole.

Pour se préparer au mieux à l’arrivée de ces technologies, l’État finance, via le programme des investissements d’avenir, plusieurs projets de démonstrateurs de « power to gas » pilotés par les gestionnaires de réseaux ; – enfin, l’hydrogène peut apporter une solution pour la mobilité propre, qui sera complémentaire aux batteries et au bioGNV. En particulier, l’hydrogène présente des avantages clés pour les usages intensifs qui nécessitent une forte autonomie et un faible temps de recharge. C’est pourquoi la filière hydrogène française a bâti une feuille de route avec une priorité sur les véhicules utilitaires et les « flottes captives ».

Dans cette approche, les stations et les véhicules sont proposés de façon simultanée aux entreprises et collectivités. Les flottes permettent à la fois de rassurer les clients sur l’existence d’une infrastructure et de rentabiliser plus rapidement l’investissement réalisé dans les stations. De nombreux projets ont ainsi déjà vu le jour dans les territoires autour de flottes de véhicules professionnels. Peuvent notamment être cités les taxis « Hype » à Paris ou encore, des bus à haut niveau de service qui seront bientôt mis en service à Pau. L’appel à projets pour des territoires hydrogène pilotes menés en 2016 par les ministères de l’énergie et de l’industrie avait révélé une forte dynamique des acteurs français, notamment autour des collectivités. Il faut maintenant consolider ces projets et leur modèle économique en regroupant les usages de l’H2 autour de sources durables de production, pour passer à une échelle supérieure.

Dans ce contexte, une mission a été confiée à la Direction générale de l’énergie et du climat et au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives, pour proposer une stratégie et des mesures d’accompagnement pour des premiers déploiements en France et pour renforcer la filière industrielle française de l’hydrogène. Les résultats de cette mission permettront de construire la vision française pour l’hydrogène dans le cadre notamment de l’élaboration de la nouvelle programmation pluriannuelle de l’énergie et permettront de fixer des objectifs spécifiques pour cette filière et notamment pour la mobilité hydrogène.

Enfin, le ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, et la ministre chargée des Transports, ont présenté le 1er juin dernier le Plan « Hydrogène » qui est consultable à l’adresse suivante : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/plan-hydrogene-outil-davenir-transition-energetique.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le gouvernement compte-t-il développer les stations hydrogènes ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement