Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

L’armée entraîne la police municipale au combat rapproché

Publié le 10/10/2018 • Par Nathalie Perrier • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France, Innovations et Territoires

Self-défense_clé_de_bras
Adobe Photo Stock
Dans la Marne, la police municipale s’exerce aux gestes techniques d’intervention avec les soldats du 8e régiment du matériel de Mourmelon-le-Grand, dans le cadre d'un parrainage entre mairie et militaires.

Une première en France. Dans la ville de Châlons-en-Champagne (Marne), la police municipale (PM) s’entraîne désormais avec les soldats du 8régiment du matériel (RMAT), basé sur le camp de Mourmelon-le-Grand, à 20 kilomètres de Châlons. Tous les mois, policiers et militaires partagent quatre heures d’entraînement dispensées en alternance par des militaires et des  moniteurs de la police municipale.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du parrainage entre l’armée et la ville, mis en place en septembre 2017. « Nous voulions renforcer nos liens avec la commune de Châlons-en-Champagne, explique le colonel Cédric Franco, chef de corps du 8RMAT. Le major Alain, l’officier des sports chargé des entraînements au corps à corps des soldats, nous a proposé ces entraînements avec la PM. »

L’idée fait vite son chemin, tant du côté des militaires que de la ville. « Depuis  2004, nos policiers ont deux heures d’entraînement hebdomadaire obligatoires, indique Augustin Delavenne, adjoint au maire, chargé de la sécurité publique. L’objectif consiste à les maintenir dans une bonne condition physique, mais aussi leur apprendre de nouvelles techniques de défense et d’intervention. »

Techniques d’intervention opérationnelle

Article réservé aux abonnés Gazette & Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’armée entraîne la police municipale au combat rapproché

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement