Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Mobilité

Les bienfaits de l’autopartage dans une résidence sociale

Publié le 11/10/2018 • Par Sophie Le Renard • dans : Actualité Club Techni.Cités, Innovations et Territoires, Régions

autopartage-florange
AMLI
« La Gazette des communes » a choisi de s'associer à la 4e édition de « La France des solutions », du 8 au 14 octobre 2018. Une initiative portée par Reporters d’Espoirs. Aujourd'hui : une voiture électrique est mise à la disposition des habitants d’une résidence sociale de Florange (Moselle), à un coût minime. (3/3)

 

logoFDS_RE

En mettant en avant des initiatives constructives, porteuses d’espoirs et de solutions concrètes, « La Gazette des communes » s’associe, du 8 au 14 octobre 2018,  à la 4e édition de « la France des solutions », initiée par Reporters d’Espoirs.

[Florange (Moselle) 11 730 hab.] «Nous avons proposé à nos résidents d’utiliser une voiture électrique en autopartage afin de favoriser leur mobilité. La résidence sociale est située dans un quartier excentré de Florange où le bus ne passe que toutes les heures », explique Marlyse Renouard, chargée de mission sociale au sein de l’association pour l’Accompagnement, le mieux-être et le logement des isolés (Amli) qui gère cet établissement, propriété de Présence habitat (Groupe Batigère, ESH).

La résidence sociale de Florange accueille près de 650 personnes. Une population en situation de précarité sociale et financière constituée de familles, de couples mais aussi d’hommes seuls, notamment des chibanis, anciens travailleurs des aciéries. Après une enquête sur les besoins de leurs locataires, il apparaît que 80 % d’entre eux ne sont pas motorisés et la moitié non titulaires du permis de conduire. Forte de ce constat, l’association a proposé, dans un premier temps, deux véhicules électriques à la location, l’un avec permis et l’autre sans. Ce dernier, peu utilisé, est depuis sorti du dispositif.

Nouvelle liberté

Le choix de l’énergie électrique s’est imposé pour des raisons de coût, notamment, d’entretien mais aussi d’utilisation. La réservation de la voiture se fait à l’accueil de la résidence sociale auprès de l’équipe de l’Amli ou sur la plateforme de réservation Sodétrel, filiale d’EDF, partenaire de ce projet. Après une période d’adaptation due à l’appréhension de se servir d’un véhicule électrique, les résidents l’ont adopté.

Pour 2,5 euros de l’heure et un abonnement de 20 euros par an, ils jouissent désormais d’une nouvelle liberté de déplacement. Afin d’accompagner les personnes intéressées par ce service, l’association a recruté un agent de proximité dédié. Le projet bénéficie du soutien financier, notamment, du syndicat mixte des transports urbains de Thionville et de la région Grand Est. En parallèle, un partenariat avec l’auto-école sociale a été mis en place : « Une vingtaine de personnes se sont inscrites aux cours de code et de conduite, malgré le frein que peut représenter la barrière de la langue », précise la représentante de l’Amli.

Meilleure insertion

Les occasions d’utiliser ce service d’autopartage sont multiples : se rendre à un entretien d’embauche, résoudre des problèmes administratifs, faire les courses… « Des résidents sont ainsi retournés au cinéma, d’autres ont reconstruit des liens familiaux, certains pères divorcés peuvent désormais aller chercher leurs enfants plus facilement », détaille Marlyse Renouard. Ce système contribue à une meilleure insertion. Des solidarités se sont créées entre les habitants, certains titulaires du permis accompagnant les personnes qui en sont dépourvues. Du covoiturage existe aussi pour limiter le coût de la location. « Le véhicule reste propre. Nous n’avons connu qu’un seul accident, un pneu éclaté que la personne a immédiatement remplacé », observe Marlyse Renouard. Cette initiative est symbolique d’une bienveillance qui participe à la construction du parcours vers l’autonomie.

Contact : Marlyse Renouard, chargée de mission sociale et « développement » au sein de l’association Amli, [email protected]

 

Un modèle économique à trouver

Avec 20 000 kilomètres effectués en 2017 par une centaine d’utilisateurs, la voiture en autopartage de la résidence sociale de Florange a des atouts même si sa mise en œuvre a rencontré des difficultés techniques et opérationnelles. Le coût, de 123 000 euros, comprend la location du véhicule, l’achat d’une borne avec deux entrées, la réfection du parking et les charges de personnel. Cependant, les recettes ne couvrent pas encore tous les frais. Une campagne de recherche de subventions a permis de récolter des fonds auprès de collectivités.

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les bienfaits de l’autopartage dans une résidence sociale

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement