Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Social

À Pau, la solitude n’a plus droit de cité

Publié le 12/03/2020 • Par Catherine Piraud-Rouet • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

Pau Plan solitude
D.R.
Mi-mars  2019, Pau (Pyrénées-Atlantiques) a été la première ville en France à lancer un Plan anti-solitude. Objectif : lutter contre l’isolement, qui frappe tous les âges et toutes les conditions sociales. Ce plan s’articule autour de douze actions, touchant tant à l’action sociale qu’à la culture ou à la mobilité, auxquelles s’ajoutent quatre leviers de coordination et de structuration.

En octobre dernier, Madame A., veuve de 72 ans, a vécu sa première soirée culturelle depuis de longues années. « Nous ne savions pas où l’on nous emmenait. Nous avons finalement atterri au théâtre, où nous avons assisté à un beau spectacle. Mais le plus fantastique, c’était de sortir de chez soi, d’être tous ensemble », se souvient-elle, ravie. Comme une cinquantaine de personnes (retraités isolés, jeunes mamans seules, migrants…), elle a profité de l’opération Cultur’en bus, une des douze actions du Plan anti-solitude. On y compte aussi, entre autres, le fait de faire vivre en colocation des personnes fragilisées ; de nourrir les plus démunis (Resto du soir) ; de partager les savoirs dans le cadre d’une École du soir ou encore de participer à un chantier solidaire de rénovation de ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

À Pau, la solitude n’a plus droit de cité

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement