Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Cadre d’emplois

La première promo des ingénieurs en chef prend son envol

Publié le 02/10/2018 • Par Solange Fréminville • dans : France, Toute l'actu RH

Photo de groupe de la première promotion (Jules Verne) d'élèves ingénieurs en chef territoriaux de l’Inet, 2017-2018.
Photo de groupe de la première promotion (Jules Verne) d'élèves ingénieurs en chef territoriaux de l’Inet, 2017-2018. CNFPT-INET
La première promotion d’élèves ingénieurs en chef vient d’achever une formation de un an alternant enseignements à l’Inet et stages en collectivités. Objectif : accéder à des postes de direction, à l’égal des administrateurs.

Il n’a pas suffi de réussir le concours qui donne accès au nouveau cadre d’emplois d’ingénieur en chef. La première promotion – Jules Verne – a suivi une formation obligatoire de un an à l’Inet, à Strasbourg, qui s’est achevée par la remise d’un diplôme le 26 septembre. Et les suivantes feront de même. L’enjeu : « Nous accompagner vers des fonctions de cadres dirigeants d’administrations locales », résume Jérôme Mitjana, l’un des 29 élèves.

Une association porte les ambitions de la première promotion d’élèves ingénieurs en chef

En clair, il s’agit d’en faire de réels homologues des administrateurs qui, eux, bénéficient depuis longtemps d’une formation de dix-huit mois, tandis que les ingénieurs en chef, nommés à la suite d’une promotion interne ou d’une mobilité, en étaient privés. En ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Références

Le décret n° 2016-200 du 26 février 2016 définit le cadre d’emploi des ingénieurs en chef territoriaux. Selon l’article 8, les lauréats des concours interne et externe effectuent « une formation initiale d’application de douze mois » comme élèves du Centre national de la fonction publique territoriale.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La première promo des ingénieurs en chef prend son envol

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement