Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Hébergement

Grève : les professionnels de « l’urgence sociale » dénoncent la remise à la rue des personnes sans abri

Publié le 04/03/2011 • Par Agnès Thouvenot • dans : Actu expert santé social, France

Les professionnels de "l’urgence sociale" qui travaillent en centres d’hébergement d’urgence, accueils de jour, équipes mobiles, 115, structures de soin, etc. étaient le 3 mars 2011 en grève à Paris, Lille, Bordeaux, Toulouse et Lyon à l’appel du collectif « pour un réel engagement ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les grévistes dénoncent notamment la fin du Plan Grand froid, prévu le 30 mars et la fermeture de facto des centres ouverts pour la période hivernale.
«A Lyon, plus de 500 personnes faisant appel quotidiennement au 115 n’auront d’autres solutions que de dormir dehors. Nous voulons des centres pérennes. Aujourd’hui, nous travaillons dans des conditions qui sont contraires à la loi : celle-ci prévoit la non remise à la rue des personnes en vertu de l’article 73 de la loi de mobilisation pour le logement et de lutte contre les exclusions », souligne l’un des porte-parole du mouvement à Lyon Baptiste Ménéghin.
A Lille, ce sont plus de 300 personnes qui n’auront plus d’hébergement fin mars.
Elles devraient être entre 60 et 90 à Toulouse.
A Paris, 1.000 places seront fermées.

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Grève : les professionnels de « l’urgence sociale » dénoncent la remise à la rue des personnes sans abri

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement