Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Politiques culturelles

Budget 2019 : la déconcentration des crédits s’accélère dans la culture

Publié le 24/09/2018 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, France

Masks with theatre concept
Elnur - Fotolia.com
Sur les 10 milliards d'euros dont disposera le ministère de la Culture en 2019, 2,9 milliards seront consacrés aux politiques culturelles proprement dites. Soit un budget quasi stable par rapport à 2018. Une large part des enveloppes en augmentation bénéficie au soutien des politiques territoriales.

Cet article fait partie du dossier

PLF 2019 : le gouvernement maintient le cap

Françoise Nyssen a présenté le 24 septembre un budget quasi stable  : + 0,8% pour les missions Culture, soit 2,9 milliards d’euros. Un petit plus, qui, conjugué avec des baisses opérées dans d’autres secteurs (lire encadré) permet d’afficher un coup de pouce aux politiques territoriales.

Les crédits déconcentrés en hausse

La Rue de Valois a prévu différents fléchages emblématiques pour intensifier « l’effet levier », qu’elle entend jouer auprès des collectivités afin « rééquilibrer l’offre culturelle sur le terrain » :

  • la poursuite de la déconcentration des crédits en Drac, dont la hausse s’élèvera en 2019 à 30 millions d’euros (+4%). Sur 2018 et 2019, ils auront progressé de 8%, avec un accès mis sur les zones rurales et les quartiers prioritaires ;
  • 6,5 millions mobilisés pour le plan Culture près de chez vous ;
  • la reconduction du Fonds d’aide aux petites communes (moins de 10.000 hab.) pour l’entretien de leurs monuments.

Stabilité pour le patrimoine

Le programme 175 (patrimoine) bénéficiera de 899 millions d’euros (autorisations de paiement) soit +0,2%. Cette enveloppe comprend le maintien des 326 millions d’euros (hors grands travaux) actuellement fléchés sur les monuments historiques. Outre le Fonds d’aide aux petites communes, les projets de restauration du patrimoine des centres-villes en déshérence seront aussi financés sur cette enveloppe, dans le cadre du programme Action coeur de ville, piloté par le ministère de la Cohésion des territoires.

Les sommes issues des prélèvements de l’Etat sur les recettes que la Française des jeux tire des jeux du patrimoine (jeu de grattage et Super loto), mis en place dans le cadre de la mission « Bern« , soit 15 à 20 millions d’euros escomptés, sont budgétées pour être reversées à la Fondation du patrimoine.

Bayonne, © Lamax via Adobe Stock

Bayonne, © Lamax via Adobe Stock

8 chantiers thématiques pour les musées

La concrétisation des conclusions de la mission Musées du XXIème siècle va se poursuivre, avec, notamment 8 chantiers de « modernisation et de développement de musées nationaux et territoriaux ». A savoir :

  • la gratuité et l’interconnexion avec le Pass culture ;
  • l’amélioration de l’accueil (dont l’extension des horaires) ;
  • la participation au Plan « mercredi » ;
  • la formation des enseignants (EAC) ;
  • le développement des relations internationales ;
  • l’aide au mécénat ;
  • l’open data ;
  • la garantie de l’Etat auprès des institutions muséales publiques pur les prêts.

Des champs de réflexion qui déboucheront sur des mesures concrètes annoncées fin 2018.

Par ailleurs, 200 000 euros seront consacrées à la mise en œuvre du Catalogue des désirs 2018-2019 élaboré pour la circulation, dans les musées territoriaux, d’objets des collections nationales.

Les crédits d’acquisition sont maintenus à 9,5 millions d’euros. Quant aux crédits d’investissement déconcentrés en faveur des musées, ils restent stables à 14 millions d’euros, avec notamment 4 projets de rénovation au programme :

  • le Musée des beaux-arts de Pau (Pyrénées-Atlantiques) ;
  • le Musée savoisien de Chambéry (Savoie) ;
  • le Musée Ingres de Montauban (Tarn-et-Garonne) ;
  • le Pôle d’études et de conservation des musées de Strasbourg (Bas-Rhin).

+ 2 millions d’euros pour les bibliothèques

La part de dotation générale de décentralisation (DGD, gérée par le ministère de l’Intérieur), qui avait augmenté de 8 millions d’euros l’an passé pour atteindre 88 millions d’euros est préservée. Pour inciter de nouvelles collectivités à étendre les horaires d’ouverture de leurs bibliothèques, le ministère de la Culture ajoutera de sa poche 2 millions d’euros, soit un total de 90 millions d’euros.

Stabilité pour le spectacle vivant

Les crédits pour le soutien à la création, à la production et à la diffusion (programme 131, spectacle vivant et arts visuels) restent à l’identique avec 782 millions d’euros. Priorité sera donnée au déploiement du plan Culture près de chez vous. 8 millions d’euros supplémentaires partiront dans les Drac, ce qui portera le taux de déconcentration des crédits du programme 131 à 81%.

A lui seul, le spectacle vivant bénéficiera de 400 millions d’euros (+ 3 millions de crédits de paiement), dont un million spécifiquement fléché vers les structures labellisées ou nouvellement labellisées.

2 millions seront consacrés à l’aide à la sécurisation des lieux de spectacles, dont les coûts pèsent sur l’avenir de nombreuses manifestations.

Le budget du Pass culture porté à 34 millions

Le Pass culture et le plan d’action pour l’éducation artistique et culturelle (EAC) constituent les deux projets emblématiques pour la jeunesse. 34 millions sont fléchés pour le Pass culture, dont l’enveloppe augmente de 29 millions pour financer la montée en puissance de l’expérimentation prévue à partir de novembre auprès de 10.000 jeunes disposant chacun de 500 euros, dans 5 départements (1).

Pour l’EAC, le ministère ajoute cette année 2 millions d’euros pour 2019, afin d’atteindre 116 millions d’euros. Somme destinée à atteindre l’objectif de 100% d’enfants concernés par une action d’EAC.

Les grandes masses budgétaires du ministère de la Culture

budget culture 1 Capture

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Ce qui est mis  à contribution

Le schéma d’emploi du ministère de la Culture prévoit une baisse de 50 ETP en 2019. Elle sera réalisée dans la filière administrative. Mais « l’emploi sera sanctuarisé dans les Drac », insiste la Rue de Valois, conformément à la logique de soutien aux territoires.

Autre mise à contribution : les opérateurs du ministère de la Culture, qui devront réduire leurs effectifs de 110 ETP (sauf les écoles nationales supérieures d’architecture, qui bénéficieront de 15 créations d’emplois). Par ailleurs, plusieurs secteurs, comme l’audiovisuel public ou la mission Recherche culturelle et culture scientifique voient leurs dotations baisser.

Références

Notes

Note 01 Finistère, Seine-Saint-Denis, Hérault, Bas-Rhin, Guyane Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Budget 2019 : la déconcentration des crédits s’accélère dans la culture

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement