Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

dépenses de fonctionnement

Contrats financiers : les collectivités qui n’ont pas signé affûtent leurs arguments

Publié le 01/10/2018 • Par Clémence Villedieu • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

AdobeStock_131300534_ kelly marken
kelly marken / Adobe Stock
Les collectivités qui ont refusé, en juin dernier, de signer le contrat financier avec l’Etat ont reçu, cet été, l’arrêté préfectoral leur imposant un taux d’évolution de leurs dépenses de fonctionnement. Le véritable enjeu sera le retraitement des dépenses, lorsque sera évaluée l'exécution de ces contrats, au printemps prochain.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Dès lors que nous avons décidé de ne pas signer cet accord pour la ville de Saint-Etienne et pour la métropole, j’ai adressé les délibérations au préfet, qui en réponse, a envoyé l’arrêté précisant que nous avions un mois pour faire de remarques », explique Gaël Perdriau, maire (LR) de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole, deux collectivités soumises à la contractualisation. « Et, si les taux sont relativement proches de ceux que nous avions envisagés, pour autant, la question de la base reste entière ».

Gaël Perdriau a envoyé un courrier pour rappeler ses positions sur le retraitement des dépenses et attend une réponse du préfet. Car l’arrêté préfectoral impose les taux d’évolution des dépenses sans avoir défini l’assiette des dépenses sur laquelle repose ce taux. Et le président de Saint-Etienne Métropole n’en reste pas là. « La métropole est passée de l’agglo à la communauté urbaine, puis à la métropole en très peu de temps, avec des changements de périmètre et des transferts de compétences, et donc de véritables incidences sur les frais de fonctionnement ».

Espoirs sur le retraitement de l’assiette

« De plus, nous avons été lauréat d’appels à projets de l’Etat : ces dépenses compensées par des subventions à 100 % doivent être exclues de la base », réclame l’élu. Enfin, pour lui, il faut déduire les dépenses exceptionnelles liées

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article fait partie du Dossier

Contractualisation : un nouveau mode de gestion financière à l’épreuve

Sommaire du dossier

  1. Contrats de Cahors : « Un jeu de dupes qui pénalise les bons élèves »
  2. Contractualisation : les retraitements font la différence !
  3. Les premiers contrats financiers Etat-collectivités sont signés
  4. Les contrats financiers, ou le retour du préfet père Fouettard
  5. Contrats financiers : la Seine-Saint-Denis dépose le premier recours contre l’arrêté préfectoral
  6. L’inflation, la prochaine inquiétude des maires
  7. Contrats financiers : Edouard Philippe fait un petit pas vers France Urbaine
  8. Contrats financiers : les collectivités qui n’ont pas signé affûtent leurs arguments
  9. Contrats financiers : ce que devront contenir les arrêtés préfectoraux visant les non-signataires
  10. Contrats financiers : après les signatures, les négociations continuent
  11. Contrats financiers : qui a refusé de signer avec l’Etat ?
  12. Contrats financiers : 228 collectivités disent oui à l’Etat
  13. A Lille, Edouard Philippe vante encore les contrats financiers
  14. Contrats financiers : les régions réclament des engagements de l’État
  15. Contrats financiers : ces élus communistes qui refusent de signer par principe
  16. « La contractualisation est une approche technocratique »
  17. Contractualisation : Edouard Philippe met en garde les non-signataires
  18. Dernière ligne droite pour la négociation des contrats financiers
  19. Contractualisation : la colère gronde dans le Sud-Ouest
  20. Contractualisation : ces collectivités qui rechignent ou s’opposent
  21. Olivier Dussopt clarifie la mise en œuvre de la contractualisation
  22. Contractualisation : pourquoi ça passe pour Nice, mais pas pour Cannes ou Antibes
  23. Exclusif : le détail de la circulaire sur les dépenses de fonctionnement
  24. Contractualisation : ce qu’en pensent les collectivités-test
  25. Contractualisation : le projet de contrat-type sur lequel planchent les « collectivités test »
  26. La Cour des comptes tacle la contractualisation financière
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contrats financiers : les collectivités qui n’ont pas signé affûtent leurs arguments

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement