Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Culture

De la crèche au lycée, un ambitieux projet d’éducation artistique et culturelle

Publié le 25/09/2018 • Par Alexandra Caccivio • dans : Actualité Culture, France, Innovations et Territoires

enfants-eac-yanlev-aobestock-46222853-UNE
Yanlev via Adobe Stock
L’Etat veut développer l’éducation artistique et culturelle pour 100 % des élèves. La Ville de Cannes a mis les moyens pour devenir une ville pionnière et atteindre cet objectif dès 2018. Son dispositif vise tous les enfants, de la maternelle au lycée, soit 16 000 jeunes.
 

En 2017, à Cannes, 88 % des écoliers, 36 % des collégiens et 32 % des lycéens ont participé à un projet d’EAC. Un  an plus tard, ils étaient 100 % dans le primaire, 92 % en collège et 80 % en lycée, dans une ville où la culture constitue le premier poste de dépenses.

Un choix porté par le maire, David Lisnard, et soutenu par la Drac et le recteur d’académie, Emmanuel Ethis, vice-président du HCEAC, qui a dégagé des moyens supplémentaires, dans le cadre d’une expérimentation.

Cahier des charges type pour l’EAC

Le premier défi à relever a été de convaincre les enseignants, sur qui repose, en grande partie, le dispositif. « Notre porte d’entrée a été les chefs d’établissement qui, dès lors que les premiers avaient signé, ont suivi le mouvement – y compris dans le privé, parfois par crainte de perdre un peu de leur attractivité au regard des « concurrents » » détaille Maud Boissac, directrice de la culture à Cannes.

A leur attention, la ville a conçu des outils : un cahier des charges type, des tableaux de suivi pour chaque classe, un programme de formation à destination des enseignants volontaires afin de les aider dans la construction d’un projet ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Références

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

De la crèche au lycée, un ambitieux projet d’éducation artistique et culturelle

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement