logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/582121/une-journee-commando-pour-renforcer-les-liens-entre-les-forces-de-lordre/

SÉCURITÉ
Une journée commando pour renforcer les liens entre les forces de l’ordre
Nathalie Perrier | Actu experts prévention sécurité | Innovations et Territoires | Régions | Publié le 21/09/2018 | Mis à jour le 19/09/2018

Pour consolider la cohésion entre les différents acteurs de la sécurité sur son territoire, l’agglomération Plaine vallée organise depuis dix ans un stage unique en son genre. Policiers municipaux, nationaux, gendarmes, sapeurs-pompiers, agents de la sûreté ferroviaire SNCF et RATP et agents de sécurité d’Auchan y participent. Au fort de Montmorency, le stage d’une journée est dirigé par le coordonnateur des forces de police de l’agglomération.

Pas de grade apparent, mais de la boue pour tout le monde lors de la journée de cohésion qui a réuni les différents acteurs de la sécurité de la CA Plaine vallée.

Pas de grade apparent, mais de la boue pour tout le monde lors de la journée de cohésion qui a réuni les différents acteurs de la sécurité de la CA Plaine vallée.

[CA de Plaine vallée (Val-d’Oise) 18 communes 184 000 hab.] «Allez, allez, on se met sur les épaules de son collègue pour grimper le long de la planche. On attrape la corde et on s’extirpe du trou », tonne l’instructeur. Quelques minutes plus tard, les voilà tous dehors. Mais pas le temps de souffler. Le parcours du combattant n’est pas fini. Il faut maintenant s’allonger pour passer sous un grillage, courir dans la boue, sauter dans un puits rempli d’eau croupie, s’en extraire… Fin juin, quelque 80 policiers municipaux, nationaux, militaires de la gendarmerie, sapeurs-pompiers, agents de la sûreté ferroviaire SNCF et RATP et agents de sécurité privés d’Auchan ont participé au stage de cohésion des forces de sécurité organisé depuis dix ans par la communauté d’agglomération (CA) Plaine vallée au fort de Montmorency (Val-d’Oise).

L’objectif ? Renforcer les liens entre les différents corps de métier amenés à intervenir sur le territoire. « Policiers municipaux, nationaux, gendarmes, pompiers, agents de la sûreté ferroviaires et agents de sécurité côtoient les mêmes publics à des degrés d’intervention différents. Ils ont chacun leur métier, mais ils ont tous la même mission de sécurité publique », martèle Dominique Guilloux, le coordonnateur des forces de police de l’interco, à l’initiative de l’opération. Pour cette figure de la police municipale, référent professionnel au Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), « les professionnels de la sécurité doivent mieux se connaître et doivent partager leur savoir-faire ». D’abord réservé aux 100 policiers de l’agglomération, le stage de cohésion a très vite été étendu aux autres acteurs de la sécurité.

« Ici, on est tous égaux »

CHIFFRES CLES

  • Récompenses : Plaine Vallée a reçu deux récompenses en 2016 et 2017 pour l’organisation de son stage cohésion des forces de sécurité décernées par les Prix territoriaux « La Gazette » - GMF et les Trophées de la sécurité.
  • Contact : Dominique Guilloux, 01.30.10.91.61.
  • Avantage : renforcer les liens humains et professionnels entre les différentes forces de sécurité d’un territoire, grâce à une bonne connaissance des missions de chacun.
  • Inconvénient : l’organisation méticuleuse en amont nécessite une bonne coordination et beaucoup de temps.
  • 10 000 € ont été dépensés pour financer l’organisation de la journée de cohésion. Elle est financée pour moitié par du mécénat, pour moitié par l’agglomération Plaine vallée


POUR ALLER PLUS LOIN