Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Le cannabis, planche de salut de la Creuse : projet innovant ou drôle de « trip » ?

Publié le 17/09/2018 • Par Nathalie Da Cruz • dans : Régions

cannabis
Martin Vicente (Flickr)
Le président du Grand Guéret, Eric Correia, milite pour la reconnaissance du cannabis thérapeutique en France. Son avènement pourrait, selon lui, « booster » la culture du chanvre dans son département, la Creuse, et créer une filière économique vertueuse. Proposition utopique ou tremplin réaliste à moyen terme ?

Portugal, Espagne, Italie, Suisse, Allemagne, Grande-Bretagne, Pays-Bas… Les pays qui ont autorisé le cannabis thérapeutique (lire ci-dessous) sont légion. La France, qui ne l’autorise toujours pas, commence à être isolée.

Infirmier-anesthésiste, Eric Correia est souvent confronté à la douleur chronique des patients en péropératoire. « Les opiacés, seuls antalgiques efficaces, ont des effets secondaires lourds et peuvent entraîner de la dépendance, estime-t-il, ce qui n’est pas le cas du cannabis thérapeutique : alors pourquoi ne l’autorise-t-on pas en France » ?

Cannabis thérapeutique : de quoi parle-t-on ?

Le cannabis thérapeutique est délivré de manière encadrée par des médecins à des patients souffrant de douleurs chroniques non soulagées par les antalgiques classiques, ou bien au prix de lourds effets secondaires. Il s’administre sous forme d’huile, de capsules, de sprays… Il est fabriqué à partir de la fleur de cannabis – dont la transformation est interdite en France.

Le cannabis contient plusieurs molécules, dont le cannabidol (CBD) et le tetrahydrocannabinol (THC). Le THC est la substance psychoactive qui pose problème aux autorités. Aujourd’hui, seule la vente de cannabis dit « de bien-être » est autorisée en France : ce cannabis – appelé aussi CBD – doit contenir moins de 0,2 % de THC.

Le cannabis thérapeutique – dont le taux de THC est compris entre 1 % et 3 % – est prescrit contre les douleurs chroniques, les épilepsies sévères, la sclérose en plaques, les effets secondaires des chimiothérapies et des trithérapies, etc.

Dans un « joint » classique, la part de THC est comprise entre 20 et 30 %.

 

Le chanvre industriel a de l’avenir

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le cannabis, planche de salut de la Creuse : projet innovant ou drôle de « trip » ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Toma68

17/09/2018 07h00

On dirait que le journaliste ne connaît pas à 100% le sujet. Le cannabis est uniquement légal si il ne convient aucune trace de THC (et pas moins de 0,2), que si il est issus de certaines variétés et que si il est issus des graines et des fibres de la plante!!

Nathalie DC

18/09/2018 03h43

Certes la législation est floue mais un taux de THC inférieur à 0,2 % est bel et bien autorisé en France. C’est ce que m’ont rapporté les différents personnes que j’ai interrogées, qui sont experts du sujet. Il me reste à trouver l’article du Code de la santé publique qui le dit pour être irréfutable…
Un collègue d’un autre journal va dans le même sens que moi ; il dit même que le THC tout court est autorisé par la législation française à l’insu de tous !
https://www.liberation.fr/services/2018/04/22/cannabis-la-france-legalise-par-erreur-la-molecule-qui-rend-stone_1645144
Cordialement,
NDC

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement