Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité du quotidien

« Le partenariat local de sécurité doit être placé sous l’autorité de l’Etat »

Publié le 17/09/2018 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Thourot 2
AT
Dans un entretien à la Gazette, la députée LREM Alice Thourot, co-auteure du rapport sur le continuum de sécurité, justifie sa volonté de confier à l'Etat le pilotage du partenariat local de sécurité. Elle revient également sur les principales mesures destinées à renforcer les polices municipales en insistant sur le gain attendu d'efficacité.

Armement obligatoire, accès aux fichiers de police, création d’une école nationale, homogénéisation des armes, mutualisation des services… Depuis la remise de leur rapport au Premier ministre le 11 septembre dernier, les propositions des députés LREM Jean-Michel Fauvergue et Alice Thourot ont provoqué de vives réactions parmi les professionnels et les élus locaux.

  • Police municipale : réactions divergentes au rapport Fauvergue-Thourot

Dans un entretien à la Gazette, l’avocate Alice Thourot apporte un nouvel éclairage sur la réflexion menée en direction des police municipales et clarifie ses intentions concernant la suppression souhaitée des instances de partenariat au profit d’un « conseil local unique » dont le pilotage serait confié à l’Etat.

Le renforcement des polices municipales que vous appelez de vos voeux ne comporte-t-il pas le risque de les transformer en supplétifs de la police nationale ?

Les polices municipales ne sont plus ce qu’elles étaient il y a 20 ans. Il faut leur donner aujourd’hui les moyens d’être efficaces. S’agissant de l’armement, nous ne préconisons pas à proprement parler un armement obligatoire. Les élus locaux auront toujours la main pour se doter ou pas d’une police municipale ou pour l’armer. Le principe que nous posons est qu’une police non armée doit être une exception. C’est d’ailleurs déjà le cas sur le terrain, la majorité des agents étant équipés d’une arme. Mais plus que ...

Article réservé aux abonnés Gazette & Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Le partenariat local de sécurité doit être placé sous l’autorité de l’Etat »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement