Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Infrastructures de transport : des crédits en hausse de 40 % sur 5 ans

Publié le 12/09/2018 • Par Arnaud Garrigues • dans : actus experts technique, France

sncf
Flickr / cc by JPC24M
Le gouvernement a arrêté ses choix en matière d'investissements dans les infrastructures de transports. Le budget va augmenter de 40% sur les 5 prochaines années, ce qui représente un effort important, mais les grands projets vont être réalisés au compte-goutte, tandis que l'entretien et la régénération de l'existant sera favorisé.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La ministre des Transports a présenté ce mardi 11 septembre la « programmation des investissements de transports ». Ce document qui fait partie du projet de loi d’orientation des mobilités (LOM) arrête la stratégie de l’Etat sur les 10 prochaines années. Grande nouveauté, il fera l’objet d’une présentation et d’un débat au Parlement.

Pour arrêter ses choix, le ministère s’est  appuyé sur les travaux du Comité d’orientation des infrastructures (COI), qui proposait 3 scénarios d’investissements : le premier offrait une vision a minima ; le second une vision intermédiaire ; le troisième un programme ambitieux. S’il a longtemps semblé que l’option intermédiaire tenait la corde, comme le laissait entendre Elisabeth Borne, c’est finalement une version un peu moins ambitieuse que le scénario 2 qui a été retenue, avec un volume de crédits inférieur de 1,5 Md€.

Sur les 10 années à venir (2018-2027), l’Etat va donc investir 27,7 milliards, qui se répartiront en deux phases : 13,4 Md€  sur 2018-2022 (durant le quinquennat Macron) et

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Infrastructures de transport : des crédits en hausse de 40 % sur 5 ans

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement