Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Alimentation

Les régions sous pression pour pousser l’agriculture bio

Publié le 21/09/2018 • Par Marie-Pierre Bourgeois • dans : France

Agriculture-bio
F. Villeseche / AdobeStock
Le plan Ambition bio 2022 impose aux régions de passer la vitesse supérieure en matière d’agriculture.

Les régions sont-elles suffisamment engagées pour le bio ? Alors que la loi « Notre » de 2015 a fait d’elles le véritable pilote des politiques agricoles et que le projet de loi « alimentation » impose 50 % de repas bios et/ou locaux d’ici à 2022, la question reste entière. En effet, en France, moins de 6 % des exploitations travaillent sans pesticides. Pour augmenter significativement la part du bio, le gouvernement a lancé au printemps le programme Ambition bio 2022.

Le but est de développer l’agriculture biologique pour atteindre 15 % d’exploitations d’ici quatre ans. Un objectif très ambitieux – il faudrait la conversion de 500 000 hectares par an alors qu’elle a en concerné seulement 200 000 en 2016. Mais les financements seraient là, affirme Stéphane Travert. « L’agriculture ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les régions sous pression pour pousser l’agriculture bio

Votre e-mail ne sera pas publié

Jean-Jacques

24/09/2018 02h00

et l’Etat n’aurait-il pas également des moyens de pression (quitte à s’en doter) sur les coopératives, dont certaines sont des géants de l’agroalimentaire, afin de les dissuader de poursuivre des politiques de recours à des plantations gourmandes en eau (je pense au maïs) dans des régions et avec des conditions météorologiques de moins en moins favorables à ce type de plante ? avec tout ce que cela implique sur les pb de gestion d’eau tant pour les cours d’eau que pour les nappes phréatiques (pompage direct, création de barrages et réservoirs pour capter le ruissellement)

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement