logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/580279/menace-sur-les-missions-locales/

EMPLOI
Les missions locales ne veulent pas de la tutelle de Pôle emploi
Rouja Lazarova | France | Publié le 07/09/2018 | Mis à jour le 17/09/2018

C’est un communiqué de Matignon du 18 juillet, passé inaperçu au lendemain de la coupe du monde de football, qui a semé la panique à l’Union nationale des Missions locales : annonçait-il, de façon biaisée, la fin des mission locales ? Depuis, l’UNML a pris position et son président a adressée une lettre à Edouard Philippe. Restée, pour l’instant, sans réponse.

Suite à l’atelier « Action publique 2022 » du 18 juillet, un communiqué du Premier ministre sur le Service public de l’emploi (SPE) proposait aux « collectivités locales volontaires » de « participer à des expérimentations visant à fusionner les structures de la mission locale au sein de Pôle emploi avec une gouvernance adaptée ».

Au grand dam de l’Union nationale des Missions locales (UNML) qui regroupe les 436 missions locales maillant le territoire national, œuvrant pour l’insertion professionnelle et sociale des jeunes et faisant partie du SPE depuis 2005. « Nous vivions avec la crainte de voir les missions locales absorbées par le grand frère du SPE, Pôle emploi. Cependant, au cours de l’année, nos contacts avec la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle ...

CHIFFRES CLES

  • 436 missions locales au niveau national
  • 1,3 million de jeunes accompagnés chaque année
  • 600.000 jeunes accèdent à l'emploi
  • 250.000 entrent en formation
  • 140.000 bénéficient d'une immersion en entreprise
  • 16.000 s'engagent dans des missions de service civique


POUR ALLER PLUS LOIN