Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

La police de sécurité du quotidien sera déployée « d’ici la fin de l’année »

Publié le 06/09/2018 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la une, A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Police municipale Evry PM
© Bertrand Holsnyder
Lors de sa conférence de presse de rentrée, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a annoncé que l'affectation des premiers effectifs dédiés à la police de sécurité du quotidien serait étalée dans le temps, entre septembre et décembre pour les 15 premiers quartiers sélectionnés.

Les élus de terrain, qui se félicitent depuis février du lancement d’une police de sécurité du quotidien, au plus près des habitants, devront encore ronger leurs freins quelques semaines.

Initialement prévue pour septembre, la mise en œuvre de la première vague de « PSQ », répartie dans 15 «  quartiers de reconquête républicaine », se fera de façon progressive d’ici à la fin de l’année. Cinq villes en septembre, les dix autres d’ici à décembre.

C’est ce qu’a révélé le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, à l’occasion d’une conférence de presse de rentrée organisée le 6 septembre.

  • Police de sécurité du quotidien : quel impact pour les maires ?

« Les premiers effectifs, a indiqué le ministre, prendront leurs fonctions dans les prochains jours », dans les villes de Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Pau, Corbeil-Essonnes et Nouméa. « J’irai le 18 septembre prochain lancer officiellement le dispositif » a-t-il poursuivi, sans préciser où.

Ce lancement parcellaire et progressif est justifié par les délais occasionnés par les sorties d’école de police et le déploiement en cours des jeunes gardiens de la paix, fraîchement promus.

A l’issue de cette première vague, et comme il ...

Article réservé aux abonnés Gazette & Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La police de sécurité du quotidien sera déployée « d’ici la fin de l’année »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement