logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/580201/un-service-opendata-des-contrats-de-subventions-publiques-a-t-il-ete-mis-en-place/

NUMÉRIQUE
Un service opendata des contrats de subventions publiques a-t-il été mis en place ?
Gabriel Zignani | Réponses ministérielles | Réponses ministérielles finances | Publié le 06/09/2018

Réponse du secrétariat d’Etat au Numérique : Depuis l’article 18 de la loi n° 2016-1321 [1] du 7 octobre 2016 pour une République numérique, l’autorité administrative qui attribue une subvention dépassant le seuil de 23 000 € doit rendre accessible, sur son site Internet ou sur un site dédié, les données essentielles de la convention de subvention (attributaire, bénéficiaire, date, montant, objet…). Cet article est pleinement applicable en droit puisqu’il a fait l’objet de deux textes d’application d’abord le décret n° 2017-779 [2] du 5 mai 2017 relatif à l’accès sous forme électronique aux données essentielles des conventions de subventions qui liste notamment les données essentielles des subventions, ensuite l’arrêté du 17 novembre 2017 qui fixe notamment le format des données à diffuser. Par ailleurs, ce dispositif est également mis en œuvre.

Le site data.gouv.fr [3] a pour vocation de centraliser les données publiques des administrations ; elles y proposent déjà des données relatives aux subventions. D’autres préfèrent comme certaines collectivités, diffuser encore ces données par le biais de leur site internet. On trouvera d’ores et déjà, par exemple, les données essentielles des subventions du Commissariat général à l’égalité, des territoires pour les subventions liées à la politique de la ville pour les départements de la Charente-maritime, de la Somme, de l’Indre. Dans le cadre d’un plan d’action pour un gouvernement ouvert, présenté par la France fin mars, l’action s’inscrit dans le sujet de l’open data. Accompagner les administrations et renforcer le dialogue autour de l’ouverture des données publiques : publier un guide pratique pédagogique de l’ouverture des données publiques, rappelant notamment le nouveau cadre légal, proposer des formations aux agents, associer les réutilisateurs de données dans l’élaboration des futures politiques d’open data (hackathons, consultations, formations…).

REFERENCES