Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Editorial] Patrimoine

Le patrimoine en berne

Publié le 07/09/2018 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

Fotolia_67091227
Rıza - Fotolia
L’été est propice à sillonner les routes de France, et à visiter centres-villes anciens, églises et petits musées. Notre dossier consacré à la protection du patrimoine deux ans après le vote de la loi « LCAP », qui en a toiletté et simplifié les dispositifs, montre que les collectivités se sont bien emparées de la réforme, en bonne intelligence avec les architectes des Bâtiments de France (ABF).

L’été est propice à sillonner les routes de France, et à visiter centres-villes anciens, églises et petits musées. Notre dossier consacré à la protection du patrimoine deux ans après le vote de la loi « LCAP », qui en a toiletté et simplifié les dispositifs, montre que les collectivités se sont bien emparées de la réforme, en bonne intelligence avec les architectes des Bâtiments de France (ABF).

Polémique

Avant l’été, la polémique a commencé à monter au sujet du projet de loi « Elan », qui, au nom de la simplification, revient sur cette loi « LCAP ». Il supprime l’avis conforme des ABF et le transforme en avis simple, en cas de demande d’installation d’une antenne de téléphonie mobile sur un bâtiment protégé ou de travaux sur des constructions indignes situées en secteur protégé.

C’est là une critique parmi d’autres sur ce texte que de nombreux acteurs estiment mal ficelé, bourré de contradictions, et insuffisant par rapport aux enjeux de baisse des coûts de la construction, de manque de logements comparativement aux besoins…

De l’huile sur le feu

Alors que le projet de loi « Elan » revient au Parlement le 12 septembre, en commission mixte paritaire, Stéphane Bern, missionné par le président de la République pour réfléchir à la sauvegarde du patrimoine, a remis de l’huile sur le feu. Dans plusieurs interviews, il a qualifié le texte de « loi antipatrimoine », qui permettrait de détruire des quartiers entiers, protégés, sous prétexte qu’ils sont vétustes et dégradés.

Au-delà de la dénonciation un peu simpliste, on peut malgré tout se demander s’il était vraiment nécessaire de déterrer la hache de guerre entre élus locaux et ABF, alors que seulement 6 % des demandes d’avis conformes font l’objet d’un rejet, souvent résolu après discussion. Plus globalement, cela pose la question d’un texte qui fait primer rapidité et simplicité sur protection et qualité.

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le patrimoine en berne

Votre e-mail ne sera pas publié

sirius

07/09/2018 04h01

Les ABF exercent un métier très difficile :faire comprendre à certains élus que le patrimoine est une valeur fragile .Ils pourraient s’appuyer sur les avis des CDNPS si cette instance jouait son rôle. Malheureusement les préfets évitent de les convoquer ,préférant éviter un point de vue éloigné de celui des bétonneurs .

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement