Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Loi d’orientation des mobilités : un new deal pour les collectivités

Publié le 31/08/2018 • Par Nathalie Arensonas • dans : actus experts technique, France

intermodalite-CG-cote-dor
CG Côte d Or
Le projet de loi d’orientation des mobilités (LOM), que s’est procuré La Gazette des communes, réorganise la gouvernance des transports et élargit généreusement les compétences des autorités organisatrices. En revanche, l’épineux volet programmation des infrastructures, soumis aux arbitrages de Bercy, est le grand absent du texte transmis fin août au Conseil d’Etat.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Chahuté au printemps 2018 pour cause de révolte sociale autour de la loi pour un nouveau pacte ferroviaire (qui a été adoptée fin mai), le calendrier de la loi d’orientation des mobilités (LOM) connaît une petite accélération en cette rentrée, avec la transmission de l’avant-projet au Conseil d’Etat le 29 août.

Ce texte révélé le 30 août par nos confrères de Contexte et dont nous nous sommes procurés une version propose toute une série de mesures concernant les collectivités locales. Leur rôle devrait ainsi grandir en matière d’organisation des mobilités sur leurs territoires, l’objectif étant de favoriser les déplacements propres et lutter contre les inégalités face au transport.

Le projet de loi devrait être présenté en octobre devant le conseil des ministres.

Zones blanches

Pour lutter contre les zones blanches de la mobilité, ces  territoires sans offre autre que celle de la voiture individuelle ou du taxi, tous les territoires de l’Hexagone devront être couverts par une autorité organisatrice de mobilité (nouvelle appellation des autorités organisatrices de transport, AOT).

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Loi d’orientation des mobilités : un new deal pour les collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement