Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Action publique

Prévention : les élus à la traîne en matière de pédagogie et de formation

Publié le 31/08/2018 • Par Isabelle Verbaere • dans : Dossiers d'actualité, France

Choisir sa voie
Fotolia
De multiples organismes, comme les agences de l'eau, l'Ademe, le CNFPT, les associations d'élus, proposent aux décideurs publics des stages ou des journées d'étude pour améliorer leurs connaissances. On y rencontre toujours les mêmes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Politiques de prévention, on a tout à y gagner !

La connaissance est le préalable à toute démarche de prévention. Or beaucoup d’élus ont le sentiment que l’Etat leur impose de nouvelles réglementations, le transfert des compétences, sans avoir pris le temps de la pédagogie et du partage de diagnostic. Le cas de la compétence « gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations » (Gemapi) est emblématique.
« Elle a fait irruption de manière abrupte dans la loi Maptam par voie d’amendement, retrace Apolline Prêtre, responsable des politiques de l’eau à l’ADCF. Les élus des communautés et métropoles n’ont pas été prévenus qu’on allait la leur confier. »

Cette compétence complexe nécessitait du temps d’appropriation. « Certes, les collectivités ont obtenu un report de l’échéance du 1 er janvier 2016 au 1 er janvier 2018, poursuit-elle. Mais ils avaient le nez dans les fusions de communautés et ont eu peu de temps pour s’y mettre. »

Résultat : 32 % des communautés interrogées par l’ADCF dans une enquête réalisée en février-mars 2018 s’estiment peu, voire pas du tout, informées des nouvelles responsabilités qui incombent aux élus dans le cadre de la Gemapi.

Cette enquête, à laquelle près de 450 élus et techniciens ont répondu, révèle aussi un accompagnement insuffisant des services de l’Etat. Les répondants sont 46 % à ne pas avoir eu connaissance de l’existence d’une mission d’appui technique de bassin et 36 % ne se sont pas appuyés dessus.

« Les communautés et métropoles ont le sentiment d’être peu aidées en amont par les services déconcentrés de l’Etat, qui ont de moins en moins de moyens, mais qui leur posent beaucoup de contraintes, confie Apolline Prêtre. Mais dès qu’ils sortent des clous, ils sont rappelés à l’ordre. » Ce qui est forcément mal perçu.

« Pour un élu qui est le plus souvent dans la gestion de l’urgence, il est

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Prévention : les élus à la traîne en matière de pédagogie et de formation

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement