Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fiscalité locale

Les collectivités peuvent-elles exonérer de taxe d’aménagement les places de stationnement des maisons individuelles ?

Publié le 28/08/2018 • Par Gabriel Zignani • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles, Réponses ministérielles finances

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du ministère de la Cohésion des territoires : La loi du 29 décembre 2010 de finances rectificative pour 2010, qui a substitué la taxe d’aménagement à la taxe locale d’équipement, a simplifié les modalités de détermination de la valeur de la surface taxable en ne faisant plus varier cette valeur en fonction de la catégorie des immeubles. Cependant, un certain nombre de constructions ou d’aménagements peut être exonéré sur le fondement de l’article L. 331-9 du code de l’urbanisme par les communes, les établissements publics de coopération intercommunale, les départements et la région Île-de-France. Ainsi, les collectivités peuvent décider d’exonérer, en tout ou partie, les surfaces à usage de stationnement annexes aux locaux d’habitation et d’hébergement qui bénéficient d’un taux réduit de TVA en vertu des articles 278 sexies et 296 ter du code général des impôts et qui ne sont pas exonérées de plein droit. Elles peuvent également accorder, par délibération, une exonération totale ou partielle pour les surfaces à usage de stationnement annexes aux immeubles à usage d’habitation, de bureaux, industriel ou artisanal.

Par contre, les collectivités ne peuvent exonérer tout ou partie de taxe d’aménagement les places de stationnement des maisons individuelles. Les stationnements intérieurs annexés aux locaux d’habitation individuelle sont compris dans la surface taxable afin d’anticiper les éventuelles transformations de ces surfaces en une autre destination, sans autorisation, et par conséquent sans taxation. En effet un tel changement de destination sans taxation a un impact sur le budget des collectivités locales en même temps qu’il génère un important contentieux, coûteux en moyens humains et en modalités de gestion. C’est pourquoi, pour pallier cette situation, la totalité des surfaces des maisons individuelles est taxable et n’est plus « retaxée » en cas de changement de destination.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les collectivités peuvent-elles exonérer de taxe d’aménagement les places de stationnement des maisons individuelles ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement