Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

À l’Albatros, les handicapés mentaux prennent leur envol

Publié le 13/02/2020 • Par Auteur Associé • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

Association l'albatros Belgique NE PAS UTILISER POUR UN AUTRE ARTICLE
cyril marcilhacy / item
Face au manque de structures pour accueillir les adultes handicapés mentaux, l’association belge « L’albatros » a reçu l’agrément de l’agence régionale de santé des Hauts-de-France et noué un partenariat fort avec le conseil départemental des Ardennes. Elle travaille sur l’inclusion des résidents et cherche à favoriser la vie la plus normale possible. Un projet qui reste malheureusement une exception.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Par Jacques Duplessy

Nathalie s’occupe de faire des plaques de pâte à papier. Elle servira à fabriquer des enveloppes, du papier à lettres ou des objets en carton. Cette femme de 40 ans réside depuis vingt-cinq ans à l’Albatros, une structure d’accueil pour des handicapés mentaux adultes. Elle participe à l’un des soixante-trois ateliers possibles. Karine, l’animatrice de cette activité, est très fière : « Ici on les reconnaît d’abord comme des personnes, pas comme des handicapés ». « On est bien ici. On est content de travailler tous les jours », renchérit Nathalie. « L’Albatros, c’est d’abord un état d’esprit. Le projet de l’association doit s’adapter à la demande des résidents. On essaie de mettre le moins de règles possible. Nous avons trois piliers : pas d’agressivité gratuite, pas de ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

À l’Albatros, les handicapés mentaux prennent leur envol

Votre e-mail ne sera pas publié

patrick fers

17/02/2020 08h51

L’accueil de handicapés français en Belgique est souvent présenté comme un  »exil ». L’exemple de l’Albatros montre que c’est une grande chance, pour nous, Français, et non pas un pis-aller.
Si certains départements français mettent en oeuvre une politique de  »rapatriement » des handicapés  »exilés », qu’ils ne forcent personne à renoncer au bien-être qu’ils ont trouvé à l’Albatros et dans d’autres institutions belges.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement