Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Santé

Les hôpitaux ne navigueront plus à vue

Publié le 10/02/2020 • Par Christelle Destombes • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

logof-saugnac
D.R.
C’était une demande des fédérations hospitalières : une contractualisation pluriannuelle avec l’État, afin de bénéficier d’une visibilité sur la progression de leurs ressources. Un protocole d’accord a été signé le 6 février. Les dépenses de santé vont progresser au cours des trois prochaines années. En contrepartie, les fédérations s’engagent à soutenir la transformation des modes de financement du système de santé.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le protocole signé entre l’État et les fédérations hospitalières (1) couvre la période 2020-2022.

Il définit, d’une part, l’engagement de l’État sur l’évolution minimale des ressources des établissements pour les trois années à venir, et les engagements des fédérations hospitalières dans une « participation active » aux politiques de transformation hospitalière, d’autre part. Pour le ministère de la Santé, il s’agit « d’une démarche inédite et d’un changement de méthode complet dans l’exercice de fixation des ressources des établissements ».

Une démarche bien accueillie par Lamine Gharbi, président de la FHP qui note « une vraie rupture culturelle pour le monde hospitalier ». « Dans un contexte de tension financière, garantir à trois ans une évolution positive de nos budgets est une avancée ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les hôpitaux ne navigueront plus à vue

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement