Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Culture

Année du Mexique : le conseil général du Rhône annule une exposition majeure

Publié le 02/03/2011 • Par Agnès Thouvenot • dans : Régions

Conséquence du conflit diplomatique entre la France et le Mexique, l’exposition qui devait se tenir au musée de Saint-Romain-en-Gal (Isère) a été annulée par les autorités mexicaines. Propriété du conseil général du Rhône, le musée gallo-romain devait présenter 200 objets des civilisationsde la région de Veracruz jusqu’au 28 août. L’exposition s’inscrivait dans le cadre des célébrations de l'année du Mexique en France.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le manque à gagner pour la collectivité s’élève au moins à 300.000 euros (communication, logistique, assistance à l’organisation), le Mexique ayant financé l’acheminement et l’installation des 200 œuvres pour un coût total de 2 millions d’euros.

Partout, l’annulation des manifestations inscrites dans le cadre de l’Année du Mexique pose un casse-tête aux organisateurs, le label permettant la plupart du temps, la prise en charge du transport et des assurances des artistes.
A Grenoble par exemple, le festival Des tours de Babel (anciennement 38ème Rugissants) doit être clôturé le 23 avril 2011 par six groupes de musique mexicains.
Les organisateurs, s’ils souhaitent maintenir ces spectacles, ne sont pas à l’heure actuelle certains, financièrement, de pouvoir le faire.
Même problématique à Lyon, pour le festival Quai des Polars qui doit recevoir fin mars quatre auteurs mexicains. L’association a décidé de maintenir la venue de ces écrivains sans aucune certitude sur ses financements.

Pour la ville de Lyon, l’annulation officielle de l’Année du Mexique n’a en revanche pas d’impact, la collectivité n’ayant pas reçu de financements mexicains pour les spectacles produits dans ce cadre. « La culture doit rester un élément de dialogue et d’échange entre les peuples », a justifié l’élu en charge de la culture.

Quant à l’Institut Français, opérateur de l’année du Mexique en France pour le compte de l’Etat, impossible d’obtenir la moindre information.

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Année du Mexique : le conseil général du Rhône annule une exposition majeure

Votre e-mail ne sera pas publié

MICHEL_ISERE

02/03/2011 02h45

02/03/2011 – Je vous cite : « Propriété du conseil général du Rhône, le musée gallo-romain … » Depuis quand un conseil général à des titres de propriété ? Les musées font parti du bien commun ! Alors éviter de dire ou d’écrire que les biens publics appartiennent à des élus qui ne sont là que pour gérer nos affaires. Cordialement …

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement