Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

finances locales

Dans les Hautes-Pyrénées, les maires ruraux ventilent ensemble l’aide départementale

Publié le 21/08/2018 • Par Pascale Tessier • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Bonnes pratiques finances, Régions

Playmobil 3
Creative Commons
Dispositif d’aide aux communes, le Fonds d’aménagement rural des Hautes-Pyrénées se distingue par sa répartition transparente entre collectivités consentantes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Avec 454 communes rurales sur 470, le département des Hautes-Pyrénées (228 950 hab.) est indispensable à celles qui comptent moins de 2 000 habitants. « S’ils n’ont pas le soutien du conseil départemental, les villages sont en panne », assure Michel Pélieu (PRG), le président d’un territoire qui compte « de nombreux petits, de 100 à 200 habitants et souvent moins de 100 ! »

Seules 16 communes comptent plus de 2 000 habitants, et c’est en direction des autres qu’a été mis en place le Fonds d’aménagement rural (FAR) afin de confirmer l’aide départementale, la simplifier et lui apporter « de la transparence ».

Une dotation par canton et par habitant

Jusqu’alors, les municipalités établissaient des demandes de subventions dont la pile devenait volumineuse. « En 1994, toutes les lignes d’intervention ont été regroupées avec un seul règlement », explique Claude Laffonta, directrice de l’attractivité et de la solidarité territoriale au conseil départemental. Ainsi est né le FAR, afin de subventionner l’aménagement et la construction d’équipements ou des travaux de voirie. Il est doté de 6,5 M€, sur un budget de 475 M€, dont 100 M€ sont consacrés au social – « la plus grosse dépense ».

Plutôt que d’aider les projets au coup par coup, le département a opté pour « une dotation calculée par

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dans les Hautes-Pyrénées, les maires ruraux ventilent ensemble l’aide départementale

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement