logo
DOSSIER : Ruralité : une autre idée de la culture
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/576589/les-cinq-atouts-dune-politique-culturelle-rurale/

POLITIQUES CULTURELLES
Les cinq atouts d’une politique culturelle rurale
Hélène Girard, Pablo Aiquel | Actualité Culture | France | Publié le 20/08/2018 | Mis à jour le 22/08/2018

Il serait vain de vouloir transposer tels quels des projets urbains à la campagne, même avec un format réduit. Les territoires ruraux présentent, en effet, un certain nombre de spécificités que les acteurs locaux savent prendre en compte dès la conception.

campagne village 600X400 celeste clochard via AdobeStock_117868351

 

Absence (ou rareté) d’ins­titutions structurant le territoire, rapport au paysage bâti et naturel, modicité des capacités financières des col­lectivités rurales expliquent en grande partie les spécificités que présentent la plupart des projets culturels ruraux.

1 – S’appuyer sur la forte implantation des associations

Rares sont les projets culturels ruraux qui n’impliquent pas une association d’une façon ou d’une autre. Cela tient à la logique de coconstruction qui joue à plein et à l’absence d’institutions culturelles.

Dans son rapport intitulé « Rap­procher la culture et l’économie sociale et solidaire [1] », le président de l’Office national de diffusion artis­tique, Bernard Latarjet, indique que 25 % des quelque 30 000 à 35 000 structures culturelles relevant de l’économie sociale et solidaire sont implantées dans des communes de moins de 3 000 habi­tants, et la moitié de celles de moins de 30 000 habitants.

2 – Faire appel à l’huile de coude des bénévoles

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN