Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Un nouvel outil pour accompagner le plan Mercredi

Publié le 25/07/2018 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

Cours de sport à l'école
Fotolia
Le ministère de l'Education nationale a mis en ligne le 25 juillet un site internet pour accompagner les communes qui souhaitent bénéficier du "plan mercredi". Objectif, améliorer la qualité des activités proposées aux enfants hors temps scolaire.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Rythmes scolaires : les communes à l'heure des choix

Annoncé le 20 juin dernier par le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer, le « plan mercredi » a tardé à se mettre en place.

En cause : des négociations entre la Caisse nationale d’allocations familiales et l’Etat sur la conventions d’objectif et de gestion 2018 -2022, qui n’ont abouti que le 11 juillet dernier. Cependant, les directions départementales de la cohésion sociale, qui gèrent au niveau local le dossier, sont déjà « harcelées par les collectivités, il y a une forte attente de leur part, et des familles », explique-t-on au ministère de l’Education nationale. Le site internet planmercredi.education.gouv.fr créé pour accompagner les collectivités a été mis en ligne le 25 juillet.

Montée en gamme

Avec les assouplissements accordés aux communes sur les rythmes scolaires, et le passage massif à la semaine de quatre jours, se pose la question de l’accueil du mercredi matin par les communes, et plus globalement de l’accueil périscolaire. « La semaine scolaire dure cinq jours, résume Jean-Benoît Dujol, directeur de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative au ministère de l’Education nationale. L’offre éducative de qualité doit aussi concerner le mercredi, même si on est plutôt sur du loisir éducatif ». Le ministère propose donc aux communes ou intercommunalités en charge du périscolaire de signer un projet éducatif de territoire (PEDT) labellisé « plan mercredi ». Celui-ci visera à :

  • « Proposer des activités riches et variées en y associant des sorties éducatives et en visant une réalisation finale (œuvre, spectacle, exposition…) ». Le ministère insiste sur la notion de cycle, dans une logique de parcours pour parvenir à une progressivité pédagogique.
  • Inscrire les activités périscolaires sur le territoire et en relation avec ses acteurs, en impliquant les habitants et en construisant des partenariats avec ses établissements culturels, ses associations d’éducation populaire, sportives et culturelles, ainsi que ses sites naturels.
  • Assurer l’inclusion et l’accessibilité de tous les enfants souhaitant participer à l’accueil de loisirs, grâce, notamment, à la gratuité des activités ou à une tarification progressive.
  • Mais surtout, garantir la complémentarité et la cohérence éducatives des différents temps de l’enfant.

L’ensemble des communes peuvent y prétendre, y compris celles qui ont souhaité rester à la semaine de 4,5 jours. « Ce n’est pas un plan « semaine de quatre jours », l’idée est de sortir cette opposition », ajoute Jean-Benoît Dujol. En contrepartie, la collectivité bénéficiera du doublement de la prestation de service ordinaire de la CAF, qui passera à un euro par heure et par enfant, au lieu de 0,54 centimes actuellement.

Des avantages pour les collectivités

Elle bénéficiera également de la possibilité de mettre en place un encadrement allégé : le décret instituant ce taux dérogatoire a été publié au JO du 25 juillet. Ainsi le taux d’encadrement pour les accueils de loisirs sans hébergement (ALSH), passera, pour les enfants de moins de 6 ans, d’un animateur pour 8 enfants, à un animateur pour 10 enfants pour la journée.

Pour les enfants de 6 ans et plus, il passera d’un animateur pour 12 enfants, à un animateur pour 14 enfants pour la journée et à un animateur pour 18 enfants pour la demi-journée. Les intervenants extérieurs pourront également être comptés dans les effectifs encadrants.

Les signatures de PEDT labellisés « plan mercredi » devraient débuter dès septembre, et s’étaler sur plusieurs mois, car leur élaboration nécessite un long travail. Les services de l’Etat pourront accompagner les collectivités dans leur rédaction.

De nombreux PEDT existent déjà , mais ils ont parfois été dénoncés au moment du retour à la semaine de quatre jours, ou devront être amendés pour monter en qualité.  Le site internet mis en place pour l’occasion met à disposition différents contenus pédagogiques, et des parcours éducatifs type, que les grandes fédérations d’éducation populaire ont contribué à proposer.

Cet article fait partie du Dossier

Rythmes scolaires : les communes à l'heure des choix

Sommaire du dossier

  1. Temps périscolaires : les communes peu convaincues par le « Plan mercredi »
  2. Un nouvel outil pour accompagner le plan Mercredi
  3. Une rentrée scolaire sous le signe assumé du pragmatisme
  4. Rythmes scolaires: le retour en force de la semaine de quatre jours d’école
  5. Les conséquences du retour de la semaine de quatre jours d’école
  6. Retour à la semaine de 4 jours : vraiment une source d’économie pour les communes ?
  7. Rythmes scolaires : le décret d’assouplissement publié, malgré les oppositions
  8. Rythmes scolaires : entre remise en cause et stabilité
  9. Assouplie, la réforme des rythmes scolaires reste obligatoire
  10. Rythmes scolaires : une réforme génératrice d’inégalités ?
  11. Rythmes scolaires : clichés et contre-vérités passés au crible
  12. Les animateurs, grands oubliés de la réforme des rythmes scolaires ?
  13. Financement des rythmes scolaires : les mauvaises manières du gouvernement
  14. Rythmes scolaires : élus et techniciens mécontents de voir le fonds de soutien lié au PEDT
  15. Rythmes scolaires : le virage à 180 degrés du ministère de l’Education nationale
  16. Rythmes scolaires : sur le terrain, ce que vivent les équipes municipales, à quelques jours des vacances
  17. Bal tragique des rythmes scolaires : un enterrement
  18. Réforme des rythmes scolaires : un maire peut-il refuser de l’appliquer ?
  19. [Exclusif] Rythmes scolaires : « Je mesure la difficulté de la mise en œuvre de cette réforme pour de nombreux élus » – Vincent Peillon, ministre de l’Education
  20. Un assouplissement de la réforme des rythmes scolaires : oui, mais lequel ?
  21. Rythmes scolaires : selon leur taille, les collectivités n’ont pas les mêmes urgences
  22. Réforme des rythmes scolaires : le CNFPT enrichit son offre de formation
  23. Réforme des rythmes : les enseignements du colloque de la Gazette du 14 novembre
  24. Rythmes scolaires : combien va coûter la réforme aux collectivités locales?
  25. Réforme des rythmes : les ressources documentaires du colloque de la Gazette du 14 novembre
  26. Surcoût de 10 à 30% pour les communes qui ont appliqué la réforme des rythmes scolaires
  27. Transports scolaires, « le maillon oublié » de la réforme des rythmes scolaires
  28. Rythmes scolaires : les désillusions des animateurs périscolaires
  29. Réforme des rythmes : entre enseignants et animateurs, le fossé se creuse – interview croisée
  30. [Exclusif] Rythmes scolaires : le projet de décret détaille les critères d’attribution du fonds d’amorçage
  31. Projet de loi sur la refondation de l’école : l’Andev sur la réserve, le RFVE moins
  32. Rythmes scolaires : les premières annonces appellent des précisions sur les moyens
  33. Ressources documentaires
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un nouvel outil pour accompagner le plan Mercredi

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement