Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Editorial] Action publique

Le prix de la confiance

Publié le 27/07/2018 • Par Jean-Marc Joannès • dans : France

Rapport Cap22 - Une
Crédit : Yves MALENFER/MATIGNON
Dans l’ordre d’entrée sur la scène médiatique estivale, le rapport CAP 22 aura pris, un temps, la tête du peloton.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Dans l’ordre d’entrée sur la scène médiatique estivale, le rapport CAP 22 aura pris, un temps, la tête du peloton. Passons sur le contenu de ce « rapport d’experts » qui, au final et selon le gouvernement, n’aurait pas dû être rendu public. Supprimer le point d’indice, transférer la compétence « écoles » à l’interco… décidément, même pour le gouvernement, il semble un poil trop disruptif. Et sans doute pas assez « politique  . Mais il a surgi, finalement, par la bande. La méthode et les pérégrinations du rapport (une véritable épopée !) ont alors pris le pas sur le fond (lire p. 21).

Nouvelle religion

Cette odyssée du rapport CAP 22 alimente, depuis, un débat bien plus délicat à gérer « politiquement » : celui de la transparence. Or les experts de CAP 22 assènent justement parmi leurs « convictions », et comme une religion, un nouveau modèle à faire émerger : « La logique de défiance encore trop présente laissera la place au principe de confiance entre tous les acteurs, privés et publics, agents et managers, usagers et administrations, Etat et collectivités territoriales. »

Transparence et déontologie

Pour « produire le service public », (expression maintes fois utilisée dans le rapport), nous devrions donc en toute confiance pouvoir compter sur l’engagement de tous les agents, hauts fonctionnaires comme « agents de base », titulaires et contractuels, ainsi que l’assure Olivier Dussopt, mais aussi de toute entreprise privée et de tout citoyen. Lequel citoyen est, en contrepartie, en droit d’exiger désormais, d’une part, que l’administration entre dans une logique de transparence et, d’autre part, que le respect des règles minimales de déontologie s’impose… à tous. C’est le prix de la confiance.

Dissimulation

Tout cela tombe bien mal pour l’Elysée, Matignon et la Place Beauvau, empêtrés dans la gestion opaque d’une opération de maintien de l’ordre qui révèle des réflexes de dissimulation issus de l’ancien monde. Cette deuxième étape d’actualité estivale montre qu’il y a décidément encore un bon coup de pédale à donner en matière de déontologie et de transparence…

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Club RH : Comment rendre sa communication interne efficace ?

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le prix de la confiance

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement