Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Patrimoine

Marseille : les écoles, éternelle pomme de discorde

Publié le 24/07/2018 • Par Caroline Garcia • dans : Régions

Vue sur Marseille - Pic de Pollution
Maria B. - Fotolia
Une école maternelle des quartiers nord de Marseille a subi un toilettage durant le week-end, sous l’égide d’un militant de La France insoumise. L’opération, dénoncé par l'équipe municipale, avait pour objectif de mettre une nouvelle fois en lumière l’état des écoles des la ville.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les projecteurs se braquent une nouvelle fois sur les écoles marseillaises. Des parents d’élèves se sont unis sous la houlette de l’un d’entre eux, Sébastien Delogu, militant La France insoumise, pour mener une opération de remise en état de l’école maternelle La Viste-Bousquet, dans le 15e arrondissement, les 20 et 21 juillet.

« Nous avons constitué une cagnotte de 5 800 euros qui nous a permis de réaliser des travaux de peinture extérieure et de jardinage, sans attendre la rénovation de l’école prévue pour 2019, mais qui a déjà été reportée à plusieurs reprises », avance Sébastien Delogu.

Le militant revendique « un coup de poker », destiné à faire réagir la mairie « qui délaisse les écoles des quartiers nord ». Annoncée quelques jours auparavant par le député de Marseille, Jean-Luc Mélenchon, l’opération avait valu une « mise en demeure » de la municipalité à son encontre. Dans un courrier qui lui était adressé  le 16 juillet, l’avocat de la mairie, Benjamin Liautaud, signalait le « caractère illégal » de cette « intrusion dans l’enceinte d’un établissement d’enseignement scolaire public sans y être habilité » qui « viendrait nécessairement troubler la tranquillité ou le bon ordre de l’établissement au sens de la loi ». L’équipe conduite par Sébastien Delogu s’est contentée de travaux extérieurs, sans pénétrer dans le bâtiment.

La ville de Marseille s’est distinguée en octobre dernier par le lancement d’un partenariat public-privé inédit pour la reconstruction de 28 écoles et la construction de six nouvelles. 1 milliard d’euros devrait être investi via ce plan dont les premières livraisons sont attendues pour la rentrée 2021.

Pré-campagne des municipales

En marge de ce programme exceptionnel, la mairie revendique quarante

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Marseille : les écoles, éternelle pomme de discorde

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement