logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/575786/le-bruit-une-competence-tres-discrete/

NUISANCES SONORES
Le bruit, une compétence très discrète
Ségolène Poinas | Métiers | Publié le 12/09/2018

Les évolutions réglementaires et les transferts de compétences ont placé les collectivités en première ligne face à la problématique du bruit depuis une quinzaine d’années. Si de nouveaux postes ont été créés et des outils spécifiques développés, le sujet reste encore discret dans les politiques d’aménagement.

Paradoxe du bruit : considéré comme une nuisance majeure par une grande partie de la population, il peine à s’imposer comme priorité des politiques publiques.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, le bruit de la circulation routière est le deuxième problème environnemental affectant la santé dans l’Union européenne après la pollution atmosphérique, et serait à l’origine de 16 000 décès anticipés par an.

En France, l’Ademe et le Conseil national du bruit évaluent son coût social à 57 milliards d’euros par an. De quoi légitimer des actions en profondeur et une prise de conscience qui ...

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN