Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Mobilité propre : de nouveaux outils en attendant les financements

Publié le 20/07/2018 • Par Camille Selosse • dans : A la une, actus experts technique, France

elizabeth-borne
Patricia MARAIS
Le volet “mobilité propre” de la loi d’orientation des mobilités a été dévoilé par Elisabeth Borne et Nicolas Hulot. Comme les autres chapitres de la LOM, il s’appuie en bonne partie sur les collectivités territoriales. Les zones à faibles émissions constituent l’un des dispositifs phares.

Depuis quelques semaines, la ministre des Transports, Elisabeth Borne, a présenté, thématique par thématique, les grandes lignes de chacun des volets de cette loi d’orientation des mobilités.

Après celui sur la mobilité solidaire, celui sur les aspects numériques et la refonte de la gouvernance présentée dans une interview accordée à la Gazette, c’est le chapitre “mobilité propre” qui a fait l’objet d’une conférence commune le 20 juillet avec Nicolas Hulot. “On va peut-être enfin prendre le taureau par les cornes” espère le ministre de la Transition écologique et solidaire, avant de rappeler les dégâts sanitaires provoqués par la pollution de l’air dont les transports sont le premier secteur responsable.

Nouveaux outils

Comme pour de nombreux autres aspects de la LOM, ce sont les collectivités territoriales qui vont être au coeur du dispositif. “Il est du ressort de l’Etat de fixer le cap et d’apporter les outils nécessaires, mais l’effort doit être collectif”, a estimé Elisabeth Borne. Certains élus ne demandent pas mieux.

Christophe Najdovski, adjoint en charge des transports à la Ville de Paris et présent aux côtés des deux ministres, souligne que “la population nous presse d’agir”, mais il y a une absence

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Mobilité propre : de nouveaux outils en attendant les financements

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement