Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

JO 2024

Les JO de Paris 2024 devraient laisser une empreinte durable en Ile-de-France

Publié le 18/07/2018 • Par David Picot • dans : Régions

JO IDF
Paris 2024/Luxigon
La question de l’héritage des JO de 2024 est déjà très présente en Ile-de-France, que ce soit en matière d’équipements sportifs ou d’urbanisme. Tout l’enjeu sera de livrer les infrastructures en temps et en heure. Sans dépasser les coûts. Et ce n'est pas gagné...

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Sur les 38 sites olympiques de Paris 2024, les trois-quarts (29) seront installés en Ile-de-France. Mais, étant donné que 95 % des d’équipements nécessaires aux épreuves existent déjà ou seront temporaires, les Jeux en laisseront finalement très peu en héritage.

Seuls deux sites de compétition seront construits d’ici à 2024 : la Bercy Arena 2, enceinte multifonction de 8 000 places qui verra le jour à la porte de La Chapelle, à Paris ; et le centre aquatique olympique, qui sera érigé face au stade de France à Saint-Denis, auquel il sera relié par une passerelle surplombant l’autoroute A1.

Le centre aquatique sera doté d’une jauge de 15 000 places en configuration JO. Il devait, à l’origine, abriter deux bassins de 50 mètres (compétition et entraînement) et deux fosses à plongeon, avant ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article fait partie du Dossier

Que restera-t-il des Jeux olympiques de Paris 2024 dans les collectivités ?

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les JO de Paris 2024 devraient laisser une empreinte durable en Ile-de-France

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement