Cadre d'emplois technique

Les techniciens territoriaux en 10 questions

| Mis à jour le 04/01/2018
Par • Club : Club Techni.Cités

Domaine public

Les agents du cadre d’emplois des techniciens territoriaux sont régis par un statut particulier et les dispositions statutaires communes aux fonctionnaires de catégorie B. Ils exercent leurs missions dans tous les domaines techniques en lien avec les compétences des collectivités et établissements publics locaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

01 – Comment est structuré le cadre d’emplois des techniciens territoriaux ?

Les techniciens territoriaux constituent un cadre d’emplois technique de catégorie B, qui comprend 3 grades :

  • technicien,
  • technicien principal de 2e classe
  • et technicien principal de 1re classe.

Ces agents sont régis par leur statut particulier et par le décret du 22 mars 2010 portant dispositions statutaires communes à divers cadres d’emplois de fonctionnaires de la catégorie B de la fonction publique territoriale.

02 – Quelles sont les missions des techniciens territoriaux ?

Les techniciens territoriaux exercent leurs fonctions dans tous les domaines à caractère technique en lien avec les compétences d’une collectivité territoriale ou d’un établissement public qui en relève.

Parmi leurs missions figurent notamment

  • la conduite des chantiers,
  • l’encadrement des équipes
  • ou encore le contrôle des travaux confiés aux entreprises.

Ils participent à la mise en œuvre de la comptabilité analytique et du contrôle de gestion. Ils peuvent instruire des affaires touchant l’urbanisme, l’aménagement, l’entretien et la conservation du domaine de la collectivité. La mise en œuvre des actions liées à la préservation de l’environnement relève de leurs attributions.

Les techniciens territoriaux assurent par ailleurs le contrôle de l’entretien et du fonctionnement des ouvrages, ainsi que la surveillance des travaux d’équipements, de réparation et d’entretien des installations mécaniques, électriques, électroniques ou hydrauliques.

En outre, ils sont susceptibles d’assurer la surveillance du domaine public.

A cet effet, ils peuvent être assermentés pour constater les contraventions. Participer à des missions d’enseignement et de formation professionnelle relève également de leur cadre d’emplois.

De manière plus spécifique, les techniciens territoriaux des grades supérieurs ont vocation à occuper des emplois correspondant à un niveau d’expertise acquis par la formation ou l’expérience professionnelle.

03 – Comment accéder au cadre d’emplois des techniciens territoriaux ?

Les agents sont recrutés dans le cadre d’emplois de technicien territorial

  • soit au premier grade de technicien,
  • soit au deuxième grade de technicien principal de 2e classe, par concours (externe, interne, 3e voie), promotion interne ou avancement de grade.

L’accès au dernier grade intervient au titre de l’avancement (lire la question n° 9). Les concours sont organisés dans l’une des 10 spécialités possibles :

  • bâtiments, génie civil ;
  • réseaux, voirie et infrastructures ;
  • prévention et gestion des risques, hygiène, restauration ;
  • aménagement urbain et développement durable ;
  • déplacements, transports ;
  • espaces verts et naturels ;
  • ingénierie, informatique et systèmes d’information ;
  • services et interventions techniques ;
  • métiers du spectacle ;
  • artisanat et métiers d’art.

04 – Comment sont organisés les concours ?

Des concours externe, interne et 3e voie ont vocation à être organisés en vue de permettre l’accès,

  • soit au grade de technicien,
  • soit au grade de technicien principal de 2e classe.

S’agissant du recrutement au grade de technicien, le concours externe est un concours sur titre avec épreuves ouvert aux candidats titulaires d’un baccalauréat technologique, d’un baccalauréat professionnel, d’un diplôme homologué au niveau IV sanctionnant une formation technicoprofessionnelle, ou d’une qualification équivalente.

Le concours interne et le 3e concours sont des concours sur épreuves.

S’agissant du recrutement comme technicien principal de 2e classe, le concours externe est un concours sur titre avec épreuves ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme sanctionnant deux années de formation technico-professionnelle homologué au niveau III ou d’une qualification équivalente.

Le concours interne et le 3e concours sont également des concours sur épreuves.

L’ensemble de ces concours sont ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Références
Commentaires

1  |  réagir

21/08/2014 02h34 - CLAUDE

pourquoi si peut de de différence de traitement au dernier échelon entre un agent de maîtrise principal et un technicien territorial. il y a 25€ de plus pour un technicien pourquoi ?

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les gestionnaires de digues sous pression

    Les premières échéances réglementaires concernant les digues de protection contre les inondations tombent à la fin de l'année. Les autorités exerçant la compétence « Gemapi » ne seront pas à l'heure du rendez-vous. ...

  • Des bâtiments à empreinte positive

    Véritable philosophie de l’économie circulaire, la démarche "cradle to cradle" s’immisce dans la construction des bâtiments. Encore largement débutante, elle a pourtant déjà séduit quelques collectivités pionnières, dont les projets sont en cours de ...

  • L’Arcep donne le feu vert pour 11 expériences de 5G à 26 Ghz

    Le régulateur des télécoms, l’Arcep, a donné le départ des onze premières expériences sur la 5G à 26 Ghz. Parmi ces laboratoires à taille réelle, 6 ne sont pas portés par des opérateurs télécoms et certaines collectivités sont à la manœuvre pour ...

  • Citeo défend son projet de consigne pour recyclage

    Alors que le Sénat a sérieusement recadré le projet de consigne pour emballages prévu dans le projet de loi de "lutte contre le gaspillage et pour l'économie circulaire", Jean Hornain, directeur général de Citeo, défend la mise en place de la consigne (à des ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP