Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[OPINION] Numérisation

La numérisation des collections des bibliothèques, une aventure collective

Publié le 10/07/2018 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

livre numerisation
Adobestock
Un billet d’humeur publié dans « La Gazette » en mai dernier accusait la Bibliothèque nationale de France (BNF) de « dévorer » les aides du Centre national du livre (CNL) en faveur des bibliothèques. Si la subvention qu’elle reçoit contribue effectivement à la numérisation d’une partie de ses collections, elle nourrit surtout une politique de coopération nationale qui profite à de nombreuses bibliothèques, notamment territoriales.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Laurence Engel, directrice de la Bibiliothèque nationale de France et Vincent Monadé, directeur du Centre national du livre

Un billet d’humeur publié dans « La Gazette » en mai dernier accusait la Bibliothèque nationale de France (BNF) de « dévorer » les aides du Centre national du livre (CNL) en faveur des bibliothèques. Si la subvention qu’elle reçoit contribue effectivement à la numérisation d’une partie de ses collections, elle nourrit surtout une politique de coopération nationale qui profite à de nombreuses bibliothèques, notamment territoriales.

Plateforme Gallica

Depuis 2007, le CNL soutient cette politique en participant au financement de la numérisation et aux coûts afférents à la mise en ligne des documents sur la plateforme Gallica – la bibliothèque numérique de la BNF et de ses partenaires – en accès libre et gratuit pour tous. Rappelons que la solidarité financière entre la BNF et le CNL résulte de la loi de finances rectificative de décembre 2006 qui a étendu l’une des principales recettes affectées du CNL, la taxe sur le matériel de reproduction et d’impression, précisément dans le but de soutenir les opérations de numérisation de la BNF et les projets Europeana et Gallica. Cette taxe a ainsi vu son rendement passer de 15 millions d’euros en 2006 à 28 millions en 2007 (22 millions en 2017). Depuis, la BNF a reçu un soutien du CNL de 10 millions d’euros en 2007 puis de 6 millions en moyenne par an pour ses opérations de numérisation patrimoniale, conformément à la destination prévue en 2006.

17,1 millions de pages

Les bibliothèques territoriales ont directement bénéficié de cet apport. En effet, lorsque la BNF numérise deux de ses livres, elle en produit un pour une bibliothèque partenaire. Cet axe de coopération est l’une des priorités de la politique de digitalisation de l’établissement. Ainsi, 341 bibliothèques et institutions ont numérisé une partie de leurs collections grâce à ces crédits, pour un total de près de 17,1 millions de pages. Parmi ces structures, on compte 236 partenaires des territoires (bibliothèques et archives des collectivités, structures régionales de coopération, sociétés savantes), soit 70 %. Fin 2017, 206 997 documents de partenaires sont accessibles depuis la plateforme Gallica, après avoir été numérisés par la BNF. Les partenaires sont visibles dès la page d’accueil. Pour ceux qui disposent de leur propre bibliothèque numérique, Gallica leur apporte 50 % de leur trafic lorsqu’ils y ont référencé leurs documents. Le partage de l’infrastructure de Gallica – dont les développements sont également soutenus par le CNL – se traduit par une autre forme de coopération : le dispositif « marque blanche », qui permet à des partenaires très divers de constituer leur bibliothèque numérique sous leur nom (bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, bibliothèque municipale de Rouen et bientôt celles de Toulouse, de Pau et du Havre).

La BNF se positionne donc comme opérateur de référence en matière de numérisation des imprimés en partageant largement son expertise et sa bibliothèque numérique. C’est ainsi que Gallica peut vous conseiller la lecture de l’exemplaire de Bordeaux des « Essais » de Michel de Montaigne ou des histoires de « Gédéon » de Benjamin Rabier, conservées à la médiathèque éponyme de La Roche-sur-Yon : un tel dispositif met en lumière la diversité des acteurs et la richesse du patrimoine écrit francophone.

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La numérisation des collections des bibliothèques, une aventure collective

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement