Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Protection sociale

Quand un département lance une complémentaire santé abordable pour ses habitants

Publié le 18/07/2018 • Par Audrey Minart • dans : Innovations et Territoires, Régions

complementaire-sante
AdobeStock
Le partenariat que le département du Loiret a conclu avec une association qui négocie des contrats collectifs auprès de mutuelles permet d’obtenir des tarifs préférentiels. A la clé, des tarifs plus intéressants que dans le cadre de contrats individuels.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

[Loiret • 673 300 hab.] En 2016, la généralisation des mutuelles d’entreprise et la CMU-C n’ont pas permis de couvrir l’intégralité de la population. En effet, certains retraités, jeunes diplômés, travailleurs précaires ou chômeurs perdant après un an les bénéfices de leur ancien contrat collectif d’entreprise peinent parfois à s’offrir une complémentaire santé.

C’est sur ce constat qu’est née, en 2014, l’association Actiom (Action de mutualisation en vue de l’amélioration du pouvoir d’achat), grâce à l’initiative de professionnels de l’assurance indépendants.

« A l’époque, plusieurs mairies réfléchissaient à mettre en place une mutuelle à tarif avantageux pour certains de leurs administrés, un peu comme elles mutualisent parfois l’achat de fuel ou de bois », explique Nicolas Baume, responsable de l’association pour le Loiret. « Le problème est qu’elles ne sont pas habilitées à recommander, conseiller ou faire signer elles-mêmes des contrats d’assurance. »

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Quand un département lance une complémentaire santé abordable pour ses habitants

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement