Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Energie

Plan solaire : les collectivités sur la touche

Publié le 29/06/2018 • Par Olivier Descamps • dans : actus experts technique, France

Installation panneau solaire , maison individuelle
Fotolia
Malgré des avancées notables sur le développement du solaire thermique ou sur la recherche de foncier disponible, le plan « Place au soleil » présenté par le gouvernement jeudi 28 juin ne suscite pas l’enthousiasme des acteurs locaux. Les mesures envisagées valorisent indéniablement l’énergie renouvelable. Pas sa capacité à accompagner la décentralisation énergétique. 

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Comment libérer l'énergie solaire

Le gouvernement avait promis un plan pour « libérer l’énergie solaire ». La liberté semble conditionnelle tant les mesures annoncées jeudi 28 juin par le secrétaire d’État à la transition écologique et solidaire Sébastien Lecornu ont jeté un froid. « Une copie hors sujet », a réagi le vice-président du Réseau pour la transition énergétique (Cler), Marc Jedliczka. À l’image de ce qu’il avait fait pour l’éolien et la méthanisation, le gouvernement a de fait présenté des propositions concrètes et attendues pour soutenir le développement des installations photovoltaïques et solaires thermiques. « Quand on se rappelle de l’époque du « moratoire » et de la « bulle spéculative » : l’attitude et le vocabulaire de l’État pour parler du ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Gazette pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Plan solaire : les collectivités sur la touche

Votre e-mail ne sera pas publié

manava décarbonate

29/06/2018 06h43

bonsoir

ce plan solaire est inutile en France car on dispos de 58 réacteurs nucléaires érables ou pilotables mais va nous obliger à engager un coût pharamineux de 125 milliards d’euros (100 investis depuis 2008 dans l’éolien et le photovoltaïque + 25 plan Hulot éolien offshore) ; les équipements viennent de Chine et n’ont pas un bilan carbone favorable avec le charbon ; il suffisait d’investir cet argent pour inciter les gens à acheter une pompe à chaleur (50 % d’aide Etat et Europe ; gratuite pour les propriétaires pauvres )et on supprimait dans l’habitat le recours aux énergies fossiles ; bref, quel gaspillage ; quel perte de temps !

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement