Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité routière

Limitation à 80 km/h : les départements en première ligne

Publié le 28/06/2018 • Par Nathalie Da Cruz • dans : A la une, A la Une prévention-sécurité, Actu prévention sécurité, Actualité Club Techni.Cités, France

80-km-panneau1
Adobestock
La mesure limitant la vitesse à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central sera effective dimanche 1er juillet. Malgré l’opposition vive de certains départements, tous se sont mis en ordre de marche pour l’appliquer dans les temps. Ce sont 400 000 kilomètres de routes qui sont concernés.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Vivement décriée par une partie des élus locaux, la vitesse limitée à 80 kilomètres par heure – et non plus 90 – sur les routes à double sens sans séparateur central prend effet ce dimanche 1er juillet. Ce sont 400 000 kilomètres de routes qui sont concernés, dont 98 % gérés par les départements et 2 % par l’Etat.

« Nous avons sondé une quinzaine de départements à la mi-juin et tous étaient dans le bon timing pour mettre en œuvre la mesure au 1er juillet, relate Anne-Marie Herbourg, présidente de l’ADTECH [Association des directeurs techniques des métropoles, des départements et des régions], ou au plus tard le 2 juillet – le 1er tombant un dimanche. » Et ce, en dépit des réticences fortes d’un certain nombre d’élus départementaux. Dans les faits, les panneaux à changer ne sont pas forcément nombreux et les situations sont très variées d’un département à l’autre : par exemple, 418 panneaux à changer dans le Nord, aucun dans le Gers !

Encore des zones à 90 km/h

Autre mission réalisée par les services départementaux : l’identification des zones restant à 90 kilomètres/heure. En effet, le décret du 17 juin concède une exception : « La vitesse sur les sections de routes comportant au moins deux voies affectées à un même sens de circulation est relevée, sur ces seules voies, à 90 kilomètres/heure ». Il s’agit de sections à trois voies, dont deux dans le même sens, qui permettent les dépassements.

Ainsi, en Côte-d’Or, il faut changer une douzaine de panneaux, et en implanter environ 80 sur ces fameuses sections à trois voies. « Il est illogique que l’on puisse rouler à 90 kilomètres/heure dans un sens, et à 80 dans l’autre, commente le président du département, François Sauvadet. La mesure est peu lisible, et pas du tout acceptée par les usagers ! » Cet élu avait été à l’initiative d’un courrier envoyé à Edouard Philippe en mars et signé par une trentaine de présidents de départements. En Côte-d’Or, la pose de 92 panneaux coûte 18 700 euros, que le département doit avancer. « Au niveau national, 11 000 panneaux ont dû être changés, pour un coût compris entre 6 et 12 millions d’euros », estime Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. L’Etat remboursera les départements le 1er janvier 2020.

Panneaux aux frontières

Un cas particulier se pose : celui des départements frontaliers. Des panneaux de grand format sont apposés aux frontières pour indiquer la limitation de vitesse sur les routes de France. Par exemple, « en Moselle, nous avons 23 grands panneaux aux frontières avec le Luxembourg et l’Allemagne, témoigne Anne-Marie Herbourg, qui est aussi directrice générale adjointe chargée du patrimoine et de l’aménagement des territoires dans ce département. Faut-il les changer ou simplement corriger la vitesse indiquée ? L’Etat ne nous a pas encore répondu ».

Et après ? Une « revoyure » pourrait avoir lieu dans deux ans, a indiqué le Premier ministre, si la mesure ne s’avère pas efficace pour réduire la mortalité routière.

Pas de perte de temps significative

La vitesse a un impact direct sur la mortalité routière : « 1 % de vitesse en moins engendre une baisse de 4 % de la mortalité », a martelé le délégué interministériel à la sécurité routière fin juin. A 90 km/h, il faut 13 mètres de plus qu’à 80 km/h pour s’arrêter face à un obstacle. Le gouvernement table sur une baisse du nombre annuel de tués sur les routes, de 350 à 400 (sur 3 684 tués en 2017). Autre argument, directement destiné à ceux qui fustigent une mesure qui va faire perdre du temps aux habitants du monde rural : un test réalisé au centre d’essais de Mortefontaine (Oise) montre que, sur un circuit de 40 kilomètres comportant des virages, un véhicule à 80 km/h a seulement une minute et 30 secondes de retard par rapport à un véhicule qui roule à 90 km/h. La perte de temps n’est donc pas significative.

7 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Limitation à 80 km/h : les départements en première ligne

Votre e-mail ne sera pas publié

manava décarbonate

28/06/2018 09h10

je m’engage à respecter cette limitation de la vitesse car nous ferons des économies d’essence donc de carbone et pour le climat, je prends ; cependant, avant sur route sèche, il y avait une tolérance pour aller jusqu’à 100 km /heure maxi ; qu’en est il à partir de dimanche ? pourra t-on aller à 90 maxi sur route sèche ?

SERGE HEURTIER-GUEGUEN

29/06/2018 07h16

Une chose est sure c’est que la pollution sera augmentée. Je prend le cas de ma voiture qui a normalement été conçue par rapport aux limitations actuelles. En 5 ème à 90 km/h le moteur est à 2000 tr/mn à 80 km/h à 1700 tr/m. Le véhicule est en sous régime. Je passe en 4 ème et le moteur est à 2300 tr/mn. Ce qui engendre une consommation supérieure, de ce fait une pollution accentuée. Combien de morts supplémentaire par cette pollution.
Merci

Al

28/06/2018 10h06

Il a été testé sur la rocade de Rennes, le passage de 90 à 70 km/h et aucune amélioration notable de la pollution n’a été relevé.

http://www.lepoint.fr/automobile/securite/fin-du-70-la-rocade-de-rennes-repasse-a-90-km-h-26-09-2016-2071505_657.php

ratonus

29/06/2018 09h02

Pourquoi ne pas s’attaquer d’abord aux mauvais comportements.
Ce matin à Auxerre (Yonne), un automobiliste traverse tranquillement un carrefour alors que le feu est rouge.
Hier une automobiliste roule à 120 sur une route limitée à 90 km/h.
Il y a deux jours, deux camions roulent à plus de 90 km/h sur une petite route de campagne.

Finalement, je pense que je vais prendre des photos, des vidéos, … et les transmettre aux forces de l’ordre puisque rien n’est fait.

Esteban80

29/06/2018 12h27

Les panneaux « trous en formation » sont plus prolifiques !! Cette mesure sera un désastre pour les ruraux.

manava décarbone

29/06/2018 07h02

bonsoir, sauf erreur pas de réponse à ma question sur la tolérance à 90 km/h sur route sèche ? Si non, je vais
demander aux services préfectoraux de mon département ; par ailleurs, la consommation d’essence dépend de beaucoup de paramètres :
– la puissance de la voiture ;
– votre comportement de conduite : adoption d’une vitesse stable, prévoir le comportement des autres usagers ;
– une essence venant des stations services ou des grandes surfaces ( attention à l’essence low cost des supermarchés)
– une voiture bien entretenue ;

pour décarbonater, il faudrait imposer aux constructeurs à adopter la voiture à 2 litres au cent (une demi tonne avec le minimum d’équipement)

bref, prudence sur les routes en ces jours de grand départ en vacances ;

manava décarbone

30/06/2018 10h15

j’ai une mauvaise nouvelle lue dans la presse : la réponse est : plus aucune tolérance que ce soit sur route sèche ou mouillée c’est 80 point ; attention aux radars fixes et embarqués qui seront réglés dès demain sur le 80 km/h ; rendez vous dans deux ans pour évaluer la mesure ; personne ne dénient la vérité sur le bien-fondé de cette mesure ; en attendant salut ;

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement