Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité locale

Les polices intercommunales ne décollent pas

Publié le 25/06/2018 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Police municipale d'Evry
© Bertrand Holsnyder
Exclusif. Cinq ans après une première enquête, l’Assemblée des communautés de France (AdCF) en partenariat avec la Gazette des communes confirme la réticence des maires à créer des polices intercommunales.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Souvent présenté comme un investissement onéreux, les polices municipales ont-elles profité des effets de la mutualisation intercommunale ?

En 2013, l’Assemblée des communautés de France (AdCF) publiait en partenariat avec la Gazette des communes la première enquête nationale sur les « polices intercommunales ».

Il en ressortait alors que, malgré les nombreuses incitations politiques et juridiques, leur nombre peinait à décoller. Parmi ces freins, les plus récurrents touchaient alors « à la crainte de perte de pouvoir des maires vis-à-vis des présidents des communautés ».

  • Les polices intercommunales peinent à se développer

Cinq ans après, l’AdCF et la Gazette ont décidé d’enquêter de nouveau sur le développement de ces polices intercommunales pour vérifier si les élus étaient parvenus ou pas à surmonter leurs craintes.

Principal constat : les polices intercommunales ne semblent toujours pas convaincre les groupements de communes. A ce jour, seules deux intercommunalités sur dix ont fait le ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Références

Méthodologie

En partenariat avec la Gazette des communes, l’AdCF a mené son enquête en ligne entre mars et avril 2018 auprès de 1263 communautés et métropoles. 113 intercommunalités ont contribué à cette enquête, soit près de 10%.

2 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les polices intercommunales ne décollent pas

Votre e-mail ne sera pas publié

pov citoyen

26/06/2018 05h11

Les maires d’antan correspondaient à un bassin de vie.
Les temps changent, la population augmente, l’urbanisation galope (malheureusement), et les agglomérations ont aujourd’hui un sens différent d’alors. Dans ces zones là au moins, le rôle du maire doit s’effacer au profit de l’intérêt général, et évoluer vers qqch d’autre, plus adapté.
Le suffrage communautaire direct s’impose alors pour que vive la démocratie, avec des maires de quartier dont le rôle est à étudier.
Alors, les services intercommunaux plus efficaces vivront à la hauteur des impôts payés par les pov citoyens, comme la police intercommunale.
Bien entendu, le sénat s’y opposera, comme d’hab.
Ces élus font pitié par leur bêtise et leur quête de pouvoir et d’argent, mais ils ne connaissent pas la honte.
Virons les professionnels de la politique ! en les remplaçant par des citoyens vertueux qui n’auront pas le droit de se représenter indéfiniment (2 fois, c’est bien assez).

LOUIS Emmanuel

26/06/2018 07h13

Les polices intercommunales peinent à se mettre en place car il est difficile de convaincre l ensemble des maires d un epci.
En revanche l avenir ce sont les polices pluricommunales qui permettent à certains maires d une interco de mutualiser leur pm sans pour autant perdre leurs pouvoirs de police. C est une formule.plus souple prévue par la Loi et encadrée par une convention.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement