Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

France Très haut débit

Comment sécuriser le déploiement des réseaux d’initiative publique ?

Publié le 13/06/2018 • Par Gabriel Zignani • dans : Réponses ministérielles

Réponse du ministère de la Cohésion des territoires : Les travaux de montée en débit du réseau ADSL effectués par Orange alors que la collectivité s’apprête à déployer son réseau optique ne peuvent faire l’objet d’aucune sanction car l’appareil législatif et réglementaire, conformément au cadre juridique européen, est conçu pour soutenir l’investissement privé en raison de son effet sur l’activité et sur l’emploi.

Pour autant il est nécessaire de protéger l’équilibre financier des projets des collectivités territoriales, qui constitue l’une des conditions de la réussite du plan France Très Haut Débit (THD). C’est pourquoi le gouvernement a proposé un cadre approprié à la mise en œuvre d’une concertation de qualité entre opérateurs et collectivités territoriales.

Sous l’intitulé d’Appel à manifestations d’engagements locaux (AMEL), ce dispositif est placé sous l’initiative des collectivités territoriales, de telle sorte qu’elles puissent connaître et négocier avec précision les déploiements prévus par les opérateurs en complément de ceux qu’ils ont déjà souscrits au titre de l’Appel à manifestation d’intention d’investissement (AMII). Chacune de ces catégories d’engagements, AMEL comme AMII, devrait être prise en référence à l’article 33-13 du code général des communications électroniques, de telle sorte que ces engagements puissent être suivis et sanctionnés par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep).

Dans ce cadre, l’Observatoire du très haut débit que l’Arcep élabore donnera accès à des bases de données ouvertes permettant de quantifier et qualifier les déploiements effectués suivant chacune des technologies, et notamment au titre de la montée en débit. Il sera ainsi possible de dresser un diagnostic exact du degré de complémentarité des travaux effectués par les opérateurs et par les collectivités.

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Comment sécuriser le déploiement des réseaux d’initiative publique ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement