Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité routière

80 km/h : les sénateurs tentent d’infléchir la position du gouvernement

Publié le 07/06/2018 • Par Camille Selosse • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

limitation vitesse panneau 80
caradisiac
Opposés à la réduction de la vitesse à 80km/h sur le réseau secondaire, les sénateurs de différents bords réclament une révision de la mesure. Sans grand succès.

Depuis qu’Edouard Philippe a annoncé le 9 janvier la baisse de la limitation de vitesse sur les routes secondaires à double sens sans séparateur central, les sénateurs jouent à plein leur rôle de relais des positions des territoires ruraux.

Très vite, ils se sont emparés du dossier qui a provoqué une levée de bouclier des élus locaux en créant un groupe de travail commun à la commission des lois et à celle du développement durable et de l’aménagement du territoire sur la politique de sécurité routière. Leur rapport, intitulé « Sécurité routière : mieux cibler pour plus d’efficacité » et piloté par Jean-Luc Fichet (PS), Michel Raison (LR) et Michèle Vullien (UC) a été adopté le 18 avril après que 17 auditions regroupant 47 personnalités aient été menées.

  • Les sénateurs veulent réserver la limitation à 80 km/h aux routes les plus accidentogènes

Le 5 juin en soirée, ils ont en débattu en séance publique en présence de Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l’intérieur. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le gouvernement n’a pas eu beaucoup d’alliés sur lesquels s’appuyer. Arnaud de Belenet (LREM) s’est frotté à l’exercice tout en entamant ...

Article réservé aux abonnés Gazette & Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
2 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

80 km/h : les sénateurs tentent d’infléchir la position du gouvernement

Votre e-mail ne sera pas publié

pov citoyen

08/06/2018 07h54

Quand on coûte 1M€ par an à la société française comme chaque sénateur, il faut bien qu’on essaye de montrer qu’on existe. Comme ils ont dû souffrir ces ringards à cravate lorsque Simone Weil leur a imposé d’accepter l’avortement. La solution est bien d’en réduire le nombre et de moins les payer. Grassement payés, ils émargent aussi au lobbying; alors, cela ne changera pas grand chose quant à leur comportement.
J’ai vu celui qui lutte contre le 80 km/h en action (et à la TV en repas de lobbying sur l’eau il y a quelques années).
A pleurer.

ratonus

08/06/2018 11h44

« Le gouvernement investit pour la modernisation des lieux de soins des accidentés. Ce fonds sera financé par le surplus des amendes liées à la diminution de vitesse. »
Voici un des message que le gouvernement fait passé dans la presse en ce moment.
Cela signifie que le gouvernement compte récolté plus d’argent grâce à la limitation à 80 km/h.
Mais si les automobilistes sont raisonnables et respectent la nouvelle limitation, il n’y aura pas de surplus et pas de financement de la modernisation des des lieux de soins.
Que souhaite le gouvernement finalement? …

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement